repenser la solidarité

Pages: 8 (1784 mots) Publié le: 22 décembre 2014
Même en format « poche », l'ouvrage demeure imposant, au sens propre comme au sens figuré. Pas moins de 50 contributions et près d'un millier de pages composent en effet cette œuvre monumentale, mais le sujet n'en méritait pas moins. Issu d'un colloque organisé en 2005-2006 à Paris, Repenser la solidarité avait été publié une première fois en 2007. Malheureusement, le contexte actuel, illustrérécemment par la sortie de Laurent Wauquiez – devenu depuis ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche...- le 8 mai dernier sur le « cancer de l'assistanat » alors même que le renflouement des banques était présenté comme une « nécessité »- montre que, contrairement à ce que Serge Paugam écrit dans l'introduction inédite ajoutée pour cette réédition n'a sans doute pas été « lu par lescandidats à l'élection présidentielle, les élus et les partenaires sociaux » et moins encore « épluché dans les ministères, les administrations et les collectivités territoriales » ; ce qui justifie cette réédition. Car le projet, indiqué par le titre, s'avère on ne peut plus ambitieux. Il ne s'agit rien moins que de reprendre le flambeau des pionniers du « solidarisme », récemment « exhumés » parSerge Audier1 en rappelant aux membres de nos sociétés les interdépendances qui existent de fait entre eux, tout en s'interrogeant sur la manière de les organiser en ce début de siècle, face aux défis de l'époque contemporaine. Défis qui « n'ont pas changé » depuis les 6 ans qui séparent cette nouvelle publication de la première, mais que le contexte a rendu cependant plus urgent. Reste que commele précise encore son directeur, l'ouvrage ne constitue pas un programme politique mais « une invitation à prolonger le débat dans toutes les couches de la société afin de renforcer la conscience de ce qui constitue toujours le socle indispensable de toute vie sociale : la solidarité ».
2
Il serait bien évidemment trop fastidieux de résumer ici l'ensemble des contributions, et l'on se bornera àen donner quelques lignes générales qui le traversent et confèrent, si l'on ose dire, une certaine solidarité aux cinq dizaines de textes qui le constitue. Ceux-ci ne présentent pour la plupart pas de résultats de recherche inédits, mais davantage des synthèses sur des questions spécifiques par des auteurs qui y ont consacré chaque fois la majeure partie de leurs travaux. Ils sont ainsi rassemblésen huit grandes thématiques : la première est celle de la « justice sociale ». Si sa définition est en elle-même un sinon l'enjeu de lutte politique principiel, et ne peut se déduire d'une simple logique comme le rappelle Jean-Pierre Dupuy et est indissociable de l'expérience vécue par chacun-e, elle peut cependant être approchée par le modèle du « spectateur équitable » comme le montre MichelForsé à partir d'enquêtes d'opinion, et charrie avec elle de nombreuses autres questions, non moins délicates à définir et articuler, à commencer par l'égalité et la liberté. Leur articulation est au fondement de « l'Etat-providence » - que d'aucuns préfèrent qualifier d'Etat social pour éviter certaines connotations lourdes de sens – ainsi que Philippe Van Parjis l'expose dans sa contribution, oùil plaide de nouveau pour l'idée d'une allocation universelle, sorte de troisième terme « équitable » inspiré par Thomas Paine, entre les principes assurantiel et solidaire, et qui pourrait fonder selon lui « l'Etat-providence » du troisième millénaire.
2 Voir Gosta Esping-Andersen, Les trois mondes de l'Etat-providence, Paris, PUF, 1999.
3 A l'instar de celui que la première avait écrit au coeurde la surmédiatisée « affaire DSK » : « L (...)
3
La tendance actuelle semble cependant davantage aller vers son rétrécissement, que compenserait avantageusement la promotion des « solidarités familiales », notamment dans le contexte français marqué par un héritage d'Etat social « corporatiste », pour reprendre la fameuse typologie de Gosta Esping-Andersen2. Ce sont donc à ces dites que sont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la solidarite
  • Solidarite
  • La solidarite
  • Solidarité
  • Solidarités
  • Solidarité
  • la solidarité
  • solidarite

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !