Représentation persécution etranger

548 mots 3 pages
Comment représenter la persécution des étrangers. * Question réfugié depuis convention Genève 1951. Réfugié existe quand il y a persécution. * Avec la IIIe Rep : Droit de vote est pour les père de famille alors que les femmes et les mineurs travaillent. * Etat protège ses individus. Etrangers ont besoin d’une autorisation pour travailler. * Protection nationale alors besoin de législation internationales. * Homogénéisation de la population française et de la bureaucratie.

* Persecution quand l’Etat ne garantit plus son rôle de protecteur, qui définit l’identité de l’individu. * Seul Etat sont acteurs direct du D.I, hors réfugié sont sans Etats, donc position difficile défendue par les ONG au sein des Etats. * Au départ reconnaissance des réfugiés par Groupe (peuple puis seulement nationalité d’autres pays) puis après avec Genève fonctionnement purement individualisé avec bureaucratie. * Etat peuvent donc l’interprêter comme ils l’entendent * La demande de preuve limite encore plus l’obtention du statut de réfugié. * Pour obtenir le statut et donc une nouvelle identité, les réfugié ont tendance à faire coincider leur récit avec les attentes.
Gouvernement humanitaire et politique des réfugiés.
Réfugiés : Camps. ONU considère chaque année qu’il y a environ 50 millions de réfugiés. Cela exclut les non déclarés, ceux qui ne veulent pas être dans des camps de réfugié et tentent de passer illégalement par exemple. * Etats du Nord mettent les camps en place dans des pays de zones tampons pour éviter les indésirables dans le pays même. Surtout en Afrique (50%) * On voit l’apparition avec le Rapport sur Auschiwtz d’une idée d’un Camp comme une notion, un fonctionnement générique des camps qui arrive à mettre à l’écart les non-désirés, un peu comme une prison. * Il y a cependant en réalité une diversité des camps : où ce n’est pas une organisation étatique mais plutôt une concentration du chaos. Les camps sont

en relation

  • L’opinion publique et le sort des juifs sous vichy
    3129 mots | 13 pages
  • Histoire du droit la gaulle chrétienne
    1561 mots | 7 pages
  • Schizophrénie
    1243 mots | 5 pages
  • Commentaire du film les arrivants
    2639 mots | 11 pages
  • Analyse d'un texte freudien : Le Président Schreiber
    5169 mots | 21 pages
  • L'éxil
    3149 mots | 13 pages
  • Les doctrines de haine sont-elles modernes au xixe siècle ?
    3446 mots | 14 pages
  • Le même et l'autre
    3419 mots | 14 pages
  • Melanie Klein
    7176 mots | 29 pages
  • De quelques mécanismes névrotiques dans la jalousie, la paranoïa, et l’homosexualité
    6414 mots | 26 pages