Responsabilite sans faute administration

11431 mots 46 pages
Leçon n°4

La responsabilité contractuelle

La responsabilité contractuelle est une forme particulière de responsabilité, car elle est à la croisée des chemins entre le droit du contrat et le droit de la responsabilité. Ce particularisme tient au fait que l’auteur du dommage et la victime on conclu un contrat. Toutefois, ce contrat a été mal exécuté de sorte qu’une des parties n’est pas satisfaite. La responsabilité contractuelle constitue donc un mode d’exécution du contrat. Pour cette raison, certains auteurs critiquent l’idée qu’il puisse y avoir une responsabilité contractuelle. Pour ces auteurs, l’idée de responsabilité ne s’applique pas au contrat. Lorsque le contrat n’a pas été exécuté correctement, le juge droit simplement prononcer des dommage et intérêts à titre d’exécution du contrat par équivalent (et non pas en nature). Cette controverse est avant tout théorique et, malgré son intérêt, elle n’a pas d’incidence pratique. Si le Code civil ne parle pas de responsabilité contractuelle, la Cour de cassation fait explicitement référence à cette notion.

La responsabilité contractuelle entre en jeu lorsque l’exécution forcée du contrat est impossible, soit que la loi interdise cette exécution forcée[1] soit que cette exécution ne soit plus possible.

Ex : un décor doit être livré pour une soirée du jour de l’an mais le soir venu, le décor n’est pas livré. Ici, l’exécution forcée du contrat n’a plus de raison d’être postérieurement à la date d’échéance qui était prévue.

De même, lorsqu’une personne se blesse en descendant d’un train, la SNCF n’a pas exécuté son obligation de sécurité. Le contrat ne peut plus être exécuté et le juge se contentera d’accorder des dommages et intérêts à la victime.

Ces deux exemples montrent les diversités des situations susceptibles de conduire à la mise en œuvre de la responsabilité contractuelle. Il peut s’agir des drames de la vie quotidienne (Carbonnier parle des « bras cassés et des morts

en relation

  • Responsabilité sans faute de l' administration
    1313 mots | 6 pages
  • La protection de l'agent public
    3994 mots | 16 pages
  • Caracteristique juridique
    362 mots | 2 pages
  • Administration et droit pénal
    4976 mots | 20 pages
  • La responsabilité sans faute de l'administration
    2763 mots | 12 pages
  • Commentaire d'arrêt 17 février 2011
    3822 mots | 16 pages
  • Fiscalité
    9245 mots | 37 pages
  • Droit administratif
    2632 mots | 11 pages
  • LES ACTES JURIDIQUES DE L ADMINISTRATION
    2021 mots | 9 pages
  • Contentieux Administratif
    8482 mots | 34 pages