Resume de l'article le diable, le bon dieu et nous. un au-delà de la violence de geneviève de taisne

1063 mots 5 pages
Fiche de lecture
Le diable, le bon Dieu et nous.
Un au-delà de la violence
Geneviève de Taisne

Dans cet article, l’auteur met en évidence le parallélisme existant entre la nature de la vie psychique humaine, et le texte biblique, et tente d’expliquer comment la bataille entre le Dieu et le Diable est le reflet de la bataille psychique de l’homme entre une conscience et in inconscient complexes.
Tout d’abord, l’auteur précise, et a juste titre, que la bataille biblique si je puis l’appeler comme cela, n’est pas une bataille duelle mais triple, car trois entités sont en relations. Il ne s’agit pas du Dieu contre le Diable, mais d’un dieu, d’un diable et de l’homme. Tout comme dans le contexte clinique, trois entités rentrent en jeu, ‘le sujet, sont histoire et le transfert’, j’ajouterai ici aussi le ca, le moi, et le sur-moi.
Donc au lieu de lire la bible comme parole divine racontant une histoire réelle, il serait plus judicieux d’y voir un autre aspect-mythe fondateur de l’humanité.

Les religieux de base, un qualificatif que je pourrai donner a malheureusement la plupart des croyants, sont dans l’illusion que le monde se divise en deux ; le bien et le mal, qui chacun est représenté par le bon dieu, et le diable. Et qu’entre le bien et le mal existe un petit pont nommé la rédemption, et qui serait réservé aux personnes qui se seraient senties coupables après avoir commis une ‘mauvaise’ action. A la fin de la vie, un peu comme dans l’Egypte ancienne, dieu verra de quel cote penchera la faveur, du cote du bien ou du cote du mal ?
Avec un peu plus d’attention, la bible et la psychanalyse mettent en avant une partie tierse, l’homme/ l’inconscient.
La bible montre un jeu de force entre le bien et le mal, l’homme subit ce jeu de force, comme l’homme subit les pressions du ca et du sur-moi.
L’auteur met en avant la vision d’un dialogue initiatique entre le diable, l’homme et dieu.

L’inconscient archaïque de Klein est un inconscient ‘meurtrier, envieux,

en relation