resume o vous

Pages: 6 (1456 mots) Publié le: 21 décembre 2014
Le narrateur, Albert Cohen, raconte dans ce livre, autobiographique entièrement consacré à une journée de sa vie, sa découverte de l'antisémitisme. Cela se passe à Marseille, le 16 août 1905, le jour même du dixième anniversaire de l'auteur. A la sortie du lycée Thiers, où il était allé suivre un cours de rattrapage en mathématiques, Albert Cohen aperçoit un camelot qui vante les mérites d'undétachant universel. Ce camelot est beau parleur, sympathique, habile. Autour de lui, un groupe s'est formé, qui l'écoute et auquel se joint le jeune Albert, lui aussi, fasciné par le spectacle du vendeur. Albert, s'approche à un moment donné pour acheter du détachant. Le camelot, l'aperçoit, et c'est alors que la déchirure se produit : cessant son discours, il le désigne à la foule et l'apostrophe :"Toi, tu es un youpin, hein ?(…) Tu es un Français à la manque, hein ? Je vois ça à ta gueule, tu es un sale juif, hein ?(…) Tu viens manger le pain des Français, hein ? Messieurs, dames, je vous présente un copain à Dreyfus, un petit youtre pur-sang, garanti de la confrérie du sécateur, raccourci où il faut, je les reconnais du premier coup (…) Allez file, débarrasse le plancher, va un peu voirà Jérusalem si j'y suis !" Confondu, Albert Cohen recule, et personne, dans le groupe entourant le camelot, ne prend sa défense. Les badauds, au contraire, s'écartent pour mieux le laisser sortir, marquant par des rires leur accord avec ce qui vient de se passer. Toute l'après-midi et une bonne partie de la nuit, Albert errera dans Marseille, pleurant et laissant aller son chagrin, découvrant,surtout, les dizaines de "Mort aux juifs" que les murs de la ville affichent, en cette époque de l'affaire Dreyfus. Le livre est le récit de cette journée, et il se termine par une prière : les chrétiens parlent d'amour du prochain. Ce vœu est sans doute trop pieux pour pouvoir être tenu. Mais si seulement ils pouvaient s'engager à ne serait-ce que ne pas haïr !



   Marseille, 16 août 1905.Albert Cohen fête ses dix ans, trois francs en poche, cadeau de sa mère. Albert Cohen, ce matin-là, est un enfant heureux, heureux de vivre dans cette belle France qu'il aime et admire, la patrie de La Fontaine, Racine, Victor Hugo et Louis Pasteur... Albert Cohen, ce matin-là, est un enfant heureux même si ses camarades de classe se moquent de l'accent oriental qu'il a gardé de sa Corfou natale.Mais en ce jour du 16 août 1905, son bonheur prend fin - brutalement. L'enfant arrêté devant l'échoppe d'un camelot s'entend apostropher: " 'Toi, tu es un sale Youpin, hein?' [lui] dit le blond camelot aux fines moustaches qu'[il] était allé écouter avec foi et tendresse à la sortie du lycée, 'Tu es un sale Youpin, hein? je vois ça à ta gueule...' ". Abasourdi, incrédule devant les injures du camelotet les rires de la foule qui assiste à la scène, Albert Cohen s\'enfuit, se met à errer dans les rues de Marseille où, à tous les coins de rues, des inscriptions à la craie lui sautent au visage: "Mort aux Juifs...
   
   Albert Cohen n'oubliera jamais ce jour de son enfance où il fut pour la première fois confronté à l'anti-sémitisme, à la bêtise et à la cruauté humaine, sinistre présage àl'aube d'un siècle qui, certes, a vu bien pire. Et 65 ans plus tard, alors qu'il est devenu un romancier reconnu, auteur de "Belle-du-Seigneur", pour tenir sa promesse à l'enfant de dix ans qu'il fut, errant seul et perdu dans les rues de Marseille, il écrit "Ô vous, frères humains", dont il emprunte le titre à François Villon, sans aucun espoir que ce livre change quoi que ce soit à cette étrangeespèce qui se dit humaine... Et il l'écrit à la première personne, rejetant les voiles de la fiction, le vieil homme considérant l'enfant qu'il fut sans aucune indulgence pour son innocence, sa naïveté et ses défenses dérisoires. Son récit est résolument impudique, mélodramatique, excessif. Décousu aussi, sans queue ni tête et répétitif comme son errance de jadis dans les rues d'une ville...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Resum Rom O Et Juliette
  • Résume de: ô verlaine
  • L O
  • Special terms in o&o
  • Présentation o²
  • o^jr^j
  • Anna O
  • Anna o

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !