Reviision bac de stg

3454 mots 14 pages
CONVAINCRE, PERSUADER, DELIBERER

L'argumentation ne se trouve pas exclusivement dans la littérature d'idées; elle est présente partout, concerne de nombreuses disciplines et peut s'analyser dans des documents aussi bien littéraires que non littéraires. Elle implique nécessairement le dialogue (y compris avec soi-même dans le monologue délibératif par exemple), la présence de l'autre (réel présent, fictif ou absent), qu'il s'agisse de celui qu'on cherche à convaincre ou à persuader ou de celui dont on cherche à contester ou à soutenir les arguments. Comme, idéalement, l'argumentation suppose l'écoute, elle permet de se former un jugement.

1°) Les grandes opérations de réflexion

Affirmer, douter, réfuter, admettre sont les opérations mises en œuvre par la réflexion.
On peut:

- affirmer, en allant de la certitude animée par la conviction à l'entêtement péremptoire.
- douter, en allant de l'interrogation rationnelle à la perplexité de celui qui toujours hésite.
- réfuter, en allant du refus raisonné de la position adversaire à l'obstination du contradicteur.
- admettre, en allant du consentement assumé à l'utopie du consensus.

L'argumentation est donc caractérisée par une double dimension: la dimension rationnelle et la dimension affective.

2°) Convaincre, délibérer, persuader

a) Convaincre:

L'émetteur cherche l'adhésion réfléchir de destinataire; il développe des arguments fondés sur la raison, le dialogue, l'échange; il utilise son savoir et celui de son destinataire.

b) Persuader:

L'émetteur cherche l'adhésion affective et spontanée du destinataire; il s'appuie sur toutes les formes de la suggestion et de la séduction; il sollicite moins le savoir que le désir ou la crainte du destinataire.

c) Délibérer:

La confrontation des idées et des points de vue permet de déboucher sur un jugement, qu'il soit individuel ou collectif.

N.B.1: L'argumentation peut être directe ou indirecte. Soit la prise de position se

en relation