Revolution

918 mots 4 pages
Dm 1èreS
En quoi ces textes justifient-il l'appellation << théâtre de l'absurde >> qu'on a pu employer à leur propos ? Ce corpus est constitué de trois textes, allant de 1950 à 1961 donc après la seconde guerre mondiale. Cette période est caractériser par la monté du style de théâtre qui est le théâtre de l'absurde. Le théâtre de l'absurde est caractériser par le refus du réalisme, des personnages et de l'intrigue, on a aussi aucune précision sur l'espace où se déroule la pièce tout comme l'expression du temps. On a aussi une utilisation des arts du spectacle comme le mime et aussi des jeux de son et de lumière. On a aussi une forte utilisation des procédés linguistiques comme les répétitions et des problèmes syntaxiques. Les trois textes sont des extraits de la cantatrice chauve d’EUGENE IONESCO, En attendant Gobot de SAMUEL BECKETT et Les Paravents de JEAN GENET. En quoi ces textes justifient-il l'appellation << théâtre de l'absurde >> qu'on a pu employer à leur propos ? le théâtre de l'absurde est un style de théâtre qui éveil un certain malaise de la société. Dans le texte de IONESCO on a un poème qui suscité une attention particulière. On a cinq personnages distincts étant Mary, Le Feu, Mme. Martin, Mr. Smith et Le Pompier. Dans ce poème la logique est introuvable, <<L'eau pris feu>> ainsi que<<Le feu pris feu>>montre que la logique n'est pas respectée. On remarque aussi que les répliques sont peu intelligentes, <<À propos de la Cantatrice Chauve ?>> qui est demander par le pompier, <<Elle se coiffe toujours des mêmes façons!>>, cela accentue l'absurdité du texte. À travers ce texte IONESCO reflété la répétitivité de la vie quotidienne avec Le pompier qui sait exactement à quel moment il devra agir, <<[...]Puisque vous n'avez pas l'heure, moi, dans trois quarts d'heure et seize minutes exactement, j'ai un incendie, à l'autre bout de la ville.[...]>>cela montre que la

en relation

  • Révolutions, révolution
    8486 mots | 34 pages
  • Revolution
    348 mots | 2 pages
  • Revolution
    980 mots | 4 pages
  • la revolution
    643 mots | 3 pages
  • La révolution
    468 mots | 2 pages
  • revolution
    527 mots | 3 pages
  • Révolution
    9235 mots | 37 pages
  • Revolution
    1403 mots | 6 pages
  • La révolution
    2691 mots | 11 pages
  • Revolution
    4055 mots | 17 pages