Rien désolé

Pages: 14 (3347 mots) Publié le: 13 juillet 2012
Ouverture



Le rideau se lève.
Le café est vide. On distingue les chaises sur les tables, le comptoir. On entend un bruit de bouteille, des pas dans la cave, on monte un escalier, un déclic, la lumière s’allume.

Le Patron (off). 300 000 kilomètres-seconde, c’est la vitesse de la lumière et je mets une heure à trouver le bouton !

Le patron apparaît derrière le comptoir, il traverse lecafé jusqu’à la porte d’entrée, jette un coup d’œil dehors, puis enlève tranquillement les chaises du dessus des tables et les met à leur place.
Un type rentre dans le café et va prendre sa place d’habitué au comptoir.

Le Type. Justement, toutes ces histoires de pognon dans le football, finalement c’est peut-être ça qui va donner aux jeunes l’envie de faire du sport.
Le patron continued’installer les sièges.
Le Type. De toute façon même si tu peux acheter les joueurs, tu ne pourras jamais acheter le ballon… c’est un genre de sécurité.
Le Patron (derrière son comptoir). Le foot pourri ça donne souvent des plus beaux matchs que le foot honnête. (Il sert le type.) T’es bien rentré hier ?
Le Type (après avoir bu une première lampée).Je sais pas… tiens, je t’ai pas dit, j’ai un pigeonqui m’a pondu dans la parabole… Je t’ai pas dit ?
Le Patron. J’écoute pas tout…
Entre Venise, sous son imperméable on aperçoit une chemise avec un motif tropical.
Le Patron. Tiens un revenant.
Venise sort de son Caddy une natte qu’il tend au patron comme cadeau.
Venise. Les Antilles hors saison, t’as le même temps qu’à la campagne.
Le Type. Si chaque Français prend un bout de campagne chezlui, un arbre, une vache, une mare, eh bien la campagne elle est sauvée.
Venise. L’étranger, on sait pas trop quoi manger, sinon c’est bien…
Le Patron. Moi j’aime pas trop les pays où il n’y a pas de poignée aux portes.
Le Type. Le matin je me lave les dents du haut, le soir je me lave les dents du bas… J’aime pas le goût du dentifrice. ( Il dévisage Venise) ça y a été le rhum… t’as le nezpaysagé…
Le patron. C’est comme en Espagne où on était, il n’y avait que des Allemands… à la limite c’est mieux…
Venise. L’avion, j’ai bien aimé par contre, on s’arrête pas à toutes les gares…
Le Type. Moi j’en ai bu du rhum blanc, j’ai tout dégueulé devant mon patron… mais c’est pas grave, on dirait de l’eau.
Le Speaker. Une puce n’a pas de couilles… pas la place.
Le patron tape sur sa radio pour lafaire taire.
Venise. Là-bas, la mer ça baisse jamais, à mon avis quelqu’un rajoute de l’eau.
Le Patron. L’eau de mer, c’est de l’eau qui est toujours en vacances par un certain côté.
Venise. Le naturisme t’es à poil dans la nature, le nudisme t’es à poil dans les dunes, c’est ça la différence…
Le Patron. Moi, le nudisme je suis d’accord mais attention, je garde mon slip.
Le Type (au patron).Tiens tu me remets un galopin.
Le Patron. Tu peux pas prendre un demi ?!
Le Type. Ah non ! je bois plus.
Entre Roscotte qui traverse le bar en courant vers les toilettes.
Roscotte (au patron). Chocolat, tartine.
Venise. Là-bas, le chien aboie, la caravane roule dessus pour le calmer.
Le Type. (au patron qui sert). Plein le verre.
Le Patron. Eh oh… je connais mon métier !
Roscotte marque untemps d’arrêt puis s’approche de sa table. Tout le monde la regarde. Elle s’arrête à nouveau, se retourne vers eux et s’assoit.
Venise. Moi, j’étais à Rome… Rome, c’est paris en pas pareil.
Le Patron. L’aventure si c’est pour se geler les noix au pôle Nord, moi je reste au lit avec deux glaçons dans le slip.
Le patron amène un chocolat à Roscotte.
Roscotte. Et ma tartine ?
Le Patron. Vousvoulez une tartine ?
Roscotte. Bah oui !?
Le Patron. C’est pas un hôpital ici !
Il retourne derrière son comptoir.
Roscotte. Il nous faudrait un autre Jean-Paul Sartre pour avoir de nouvelles idées… mais sans l’œil qui déconne.
Venise. Ah bah oui, il n’y a plus de grands penseurs et en province, c’est pareil.
Roscotte . (au type). Vous vous rendez compte. Fellini est mort et ils n’ont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rien désolé
  • Rien a mettre desoler
  • Désolé ce n'est pas un doc de français mais je n'ai rien à mettre et il faut que je m'inscrive
  • Désolé
  • Désolé
  • desole
  • Desole
  • Je suis désolé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !