Rien de rien

660 mots 3 pages
Actuellement, les jeunes d`aujourd’hui ne se soucient pas des multiples conséquences que peuvent engendrer les relations sexuelles non-protégées. Ces dernières sont souvent suivies d`une grossesse non désirée. C’est ainsi que les jeunes adolescentes et les femmes ont recours à l’avortement qui est rendu de plus en plus fréquent dans le monde. Plusieurs personnes se demandent si c’est moralement et éthiquement correct d’avoir accès librement à l’avortement et est-ce que le droit fondamental des femmes qui consiste à avoir le droit de disposer librement de leurs corps est-il plus important que le fait qu’un fœtus soit un être vivant ? Dans le texte qui suit nous allons répondre à cette question en démontrant que l’avortement a ses avantages comme il a ses inconvénients.

Tout d’abord, une femme doit décider librement d’avoir ou non des enfants. Elle est libre de son corps et elle a le droit de demander une rupture de grossesse si elle estime que c’est l’unique solution valable. Une femme ne se fera jamais avorter par caprice car l’instinct maternel est inné chez elle. Il ne faut pas oublier toutes ces femmes qui suite à un viol tombent enceintes, ou bien celles pour qui il est impossible d’avoir accès à la contraception. En outre, lorsqu’un enfant n’a pas été désiré, il risque d’être malheureux et de souffrir toute sa vie. Afin d’éviter cela, faudrait-il mieux qu’il ne voit pas le jour? D'ailleurs, le corps de tout individu lui appartient et il est libre d'en disposer à son gré. On ne peut pas forcer une femme à être enceinte. On doit respecter l'autonomie et les droits d'une personne adulte et raisonnable car comme le mentionne le philosophe H.tristram Engelhardt ``la notion de droit serait réservée aux personne dans la mesure où elles sont des humains capables de raisonner``. Ainsi donc, l’embryon ne peut pas encore avoir des droits du fait qu’il est un être immature qui n'a pas encore de système nerveux.

En revanche, l’avortement est un

en relation

  • Rien sur rien de rien
    471 mots | 2 pages
  • Rien de rien
    786 mots | 4 pages
  • Rien de rien
    1042 mots | 5 pages
  • rien de rien
    35251 mots | 142 pages
  • rien de rien
    2740 mots | 11 pages
  • Rien
    400 mots | 2 pages
  • Rien
    462 mots | 2 pages
  • Rien
    686 mots | 3 pages
  • rien
    400 mots | 2 pages
  • Rien
    350 mots | 2 pages