rien

575 mots 3 pages
La musique
La musique souvent me prend comme une mer !
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile ;

La poitrine en avant et les poumons gonflés
Comme de la toile,
J'escalade le dos des flots amoncelés
Que la nuit me voile ;

Je sens vibrer en moi toutes les passions
D'un vaisseau qui souffre ;
Le bon vent, la tempête et ses convulsions

Sur l'immense gouffre
Me bercent. D'autres fois, calme plat, grand miroir
De mon désespoir !

L'ennemi
Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils ;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

- Ô douleur ! ô douleur ! Le Temps mange la vie,
Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le coeur
Du sang que nous perdons croît et se fortifie !

L'albatros
Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

A une dame créole
Au pays parfumé que le soleil

en relation

  • MHHhhh
    872 mots | 4 pages
  • poèmes de Baudelaire associés à des tableaux
    1355 mots | 6 pages
  • nouvelle fantastique
    1258 mots | 6 pages
  • 5 Poèmes de baudelaire
    997 mots | 4 pages
  • Baudelair
    1508 mots | 7 pages
  • Ciel brouillé
    337 mots | 2 pages
  • Anthologie Poétique Les Fleurs du Mal
    1272 mots | 6 pages
  • Anthologie
    1314 mots | 6 pages
  • Poésies
    512 mots | 3 pages
  • entretien centre d'appel
    2118 mots | 9 pages
  • Commentaire Britannicus, acte II, scène 2
    256 mots | 2 pages
  • Baudelaire l' ennemi
    768 mots | 4 pages
  • rien
    353 mots | 2 pages
  • Rien
    1733 mots | 7 pages
  • rien
    349 mots | 2 pages