Rien

Pages: 15 (3678 mots) Publié le: 17 mars 2013
[pic]










Saint Urbain, commune à l’économie agricole, est actuellement en plein renouveau, dans la mouvance de Challans, avec la multiplication des permis de construire pour résidences principales.


1. Présentation
La commune est située dans le Département de la Vendée, dans l’arrondissement des Sables-d’Olonne. Elle adhère à la Communauté de Communes duMarais Breton Nord, et au Canton de Beauvoir-sur-Mer.
Sa superficie est de 1 639ha et ses habitants se nomment les Urbinois.
Les cours d’eau qui passent par la Commune sont : l’Étier de Sallertaine, le Taizan, l’Étier du Cayran et les Carribots.
Origine du nom de cette commune : du Saint Éponyme Urbain, pape et martyr du milieu du IIIe siècle, dont les reliures venant de Rome sont distribuéespar les moines de Tournus.

2. Historique
Saint Urbain se place à l’intersection entre le marais nord et le marais sud. Le bourg de Saint-Urbain est d’abord un port, avant l’assèchement des deux baies qui se sont transformées en marais, celui de Bouin et celui de Monts. Saint-Urbain est fondé par les moines de Noirmoutier. Les Normands envahissent, pillent et détruisent le bourg,qui retrouve la paix au cours du IXe siècle. À la frontière de l’actuelle commune de Saint-Gervais se situe le seul véritable château du canton : La Bonnetière, où Henri IV séjourne en 1588, avant le siège de Beauvoir. Il y a aussi d’autres monuments historiques sur la commune. Annexe 1


3. La Population
Saint Urbain compte 565 habitants en 1982, 770 en 1999 et 1 059 en 2004. En2008, la population s’élève entre 1 400 et 1 500 habitants (estimation Mairie), ce qui représente un très fort accroissement de la population en 25 ans : d’ailleurs, Saint-Urbain se place en tête des communes ayant connu une explosion démographique ces dernières années (voir annexes).
L’équipe municipale n’entend pas freiner cette dynamique. Un objectif démographique de 2 000 habitants àl’échéance du P.L.U. (10 ans) est retenu par le Conseil Municipal.
Une part importante de la population (37 %) habite sur la commune depuis moins de 5 ans. Les jeunes ménages avec enfants constituent une part conséquente des nouveaux arrivants dans une démarche d’accession à la propriété.
Entre 1982 et 1999, l’indice de jeunesse a augmenté de 1.17 à 1.37. Cela signifie que l’écart entre le nombre dejeunes de moins de 20 ans et les plus de 59 ans tend à s’accroître au profit des premiers (dans cet intervalle la Vendée subissait un recul de 1.8 à 0.96).
Evolution des indices de jeunesse
| |1982 |1990 |1999 |
|Commune de St Urbain |1.17|1.03 |1.37 |
|Canton de Beauvoir sur Mer |1.25 |0.92 |0.76 |
|Ensemble du Département (85) |1.58 |1.24 |0.96 |
|France|1.56 |1.32 |1.15 |

Le développement de la construction se fait essentiellement par la création de lotissements.


Création de lotissements et constructions maisons (données recueillies en Mairie)
|Années |2000 |2001 |2002 |2003 |2004 |2005 |2006 |2007|2008 |
|Création de Lotissements |0 |2 |3 |4 |1 |3 |3 |4 |1 |
|Nombre de terrains pour |0 |14 |35 |16 |7 |62 |17 |10 |8 |
|habitation | | | | |...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rien de rien
  • rien de rien
  • rien de rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien
  • Rien

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !