Rien

360 mots 2 pages
Rien du tout Tout document se caractérise par une structuration minimum du signifiant, par différence avec une simple juxtaposition d'indices. Robert Escarpit le qualifie d’anti-évènement du fait qu'il cumule des traces au-delà de sa création, dont un sens perdure malgré la décontextualisation de l'information. C'est cependant ce même document par lequel est reconstruit ou raconté un événement[2]. Il sollicite deux propriétés cognitives indissociables : la mémorisation et l'organisation des idées, préalables à la créativité et à la transmission. Le rôle structurant du document se vérifie par excellence avec l'écriture, qui autorise des découpages logiques et des figurations (schémas, plans) propres à ce médium. Néanmoins, un document audio apporte déjà un surplus conceptuel à la fluidité sonore, en capturant la musique et la parole, facilitant ainsi son analyse. Une approche subjective élabore une distinction entre « Un jour de mai 1834, Suter, "fuyard, rôdeur, voleur", s'embarque au Havre à destination de New-York. Il a 31ans, et il laisse sa femme et ses 4 enfants en Suisse. Il fuit le milieu familial et sa terre natale qui semble sans promesse. Il n'a pas un sou en poche. Pendant deux ans, il exerce toutes sortes de petits métiers mais il est irrésistiblement attiré vers l'Ouest. Il se rend à Saint-Louis en continuant d'exercer une série de petits boulots. Patiemment, il lie conversation avec tous les aventuriers ou marchands qui reviennent de l'Ouest. Et toutes les informations qu'il reçoit concordent : plus à l'ouest, il existe des terres mystérieuses, fertiles, opulentes. A Santa Fé, chez les Indiens, il apprend l'existence d'un "autre pays s'étendant encore beaucoup plus loin à l'Ouest, bien au-delà des montagnes rocheuses, au-delà des vastes déserts de sable". Ce pays, c'est la Californie. En 1838, Suter tente le grand voyage. En 1839, il arrive à Honolulu, où il a l'idée de se procurer des travailleurs pour la Californie en faisant la traite des

en relation

  • Rien sur rien de rien
    471 mots | 2 pages
  • Rien de rien
    786 mots | 4 pages
  • Rien de rien
    1042 mots | 5 pages
  • rien de rien
    35251 mots | 142 pages
  • rien de rien
    2740 mots | 11 pages
  • Rien de rien
    660 mots | 3 pages
  • Rien
    396 mots | 2 pages
  • Rien
    400 mots | 2 pages
  • Rien
    462 mots | 2 pages
  • Le rien
    1528 mots | 7 pages