Rire

1047 mots 5 pages
LES TROIS GRANDES PERIODES DU RIRE DE LA MYTHOLOGIE A L’HISTOIRE CONTEMPORAINE

On peut schématiser l’histoire du rire en trois grandes périodes :

I. Le rire divin C’est le rire correspondant à la période de l’Antiquité, on attribue aux dieux son origine. Il est alors lié à la mythologie et a une connotation positive. Le rire est nécessaire à la recréation, à la refondation du monde, c’est pourquoi les fêtes antiques comme les Saturnales inversaient les rôles entre maitres et esclaves. Il permettait de recréer un monde différent ; il devenait ainsi outil de la cohésion sociale. On se moquait aussi des despotes, à Rome on organisait des défilés triomphaux emplis de bouffonneries et de satires politiques. On débusquait ainsi les mensonges en utilisant la dérision ; de grands auteurs grecs comme Socrate (400 av JC) ou Plaute (150 av JC environ) sont connus pour leurs comédies satiriques ; le but était pour le premier d’utiliser le rire pour apporter la connaissance aux élèves et pour le second de renverser les valeurs dominantes par le recours à l’humour. Du reste Plaute, appelé aussi le père le l’ironie comique a inspiré Molière notamment pour sa pièce l’Avare. Les dieux par leur rire montrent qu’ils ne se prennent pas au sérieux, les hommes, imitant les dieux, sacralisent le monde et exorcisent leur destin.

II. Le rire diabolique Le christianisme substitue au rire divin, le rire diabolique. « Jésus n’a jamais rit » affirment les théologiens ; du coup, les chrétiens ne doivent pas rire, ils doivent être entièrement tournés vers leur quête de la vie éternelle. Le péché entraine l’âme vers l’enfer, ils doivent craindre cette possibilité. La religion tolère de moins en moins le carnaval, cette fête où l’on se déguise (carnis, levare : enlever la chair) où l’on devient quelqu’un d’autre. En effet, cette fête échappe à son contrôle et

en relation

  • Le rire
    4112 mots | 17 pages
  • Rire
    1219 mots | 5 pages
  • Le rire
    952 mots | 4 pages
  • Rire
    1112 mots | 5 pages
  • Le rire
    1227 mots | 5 pages
  • Rire
    4003 mots | 17 pages
  • Le rire
    1569 mots | 7 pages
  • Le rire
    1320 mots | 6 pages
  • Rire
    854 mots | 4 pages
  • Le rire
    908 mots | 4 pages