Robert castel

33216 mots 133 pages
Aucun grand ne fermait ses greniers aux miséreux" ; "générosité nécessaire" (Duby) ( Liens Vassaliques à partir du VIIIe .Castel explique par cette grande rigidité interne, le fait que ces sociétés ne posent pas le problème de la pauvreté comme une "question sociale". Les errants existent déjà mais ils sont en dehors de la communauté (hermite, chevalier errant, brigand…) ; le vagabond représente "l'altérité totale" (p58-59), c'est un désaffilié d'une société auquel il a appartenu, il est soumis à la double contrainte "devoir travailler et ne pas pouvoir travailler".
Naissance du social-assistanciel : C'est de ce que Castel appel la "déconversion" (décomposition) de la hiérarchie féodale, que surgit le problème moderne du social : soit par rupture de la sociabilité primaire, soit par complexification de la structure rendant inefficace les interventions peu différenciées ( besoin de pratiques spécialisées (Hôpital, orphelinat, distribution organisée d'aumône…), ce social assistantiel naissant à cinq caractéristiques formelles : 1. "C'est une construction d'ensemble de pratiques à fonction protectrice ou intégrative" (et plus tard préventive) (p60), on dépasse la tradition et la coutume, on rentre ds la sociabilité secondaire par dépassement des réseaux d 'assistance traditionnel et par des systèmes de prises en charge plus sophistiqué. 2. "Ces pratiques présentent toujours au moins des ébauches de spécialisation" ( vers une professionnalisation futur du social ( définition de la profession par Max Weber.(p61) 3. "On entend par profession le fait qu'une personne remplisse en continu des prestations à des fins de subsistance ou de profit". 4. "S'ébauche aussi une technicisation minimale" par des intervenants mandaté. 5. "La question de la localisation fait apparaître un clivage entre pratiques "intra-institutionnel et extra-institutonnel (site institutionnel spécialisé). Critère de distinction entre ceux que l'on peut assistés et les

en relation

  • L insecurite sociale de robert castel
    551 mots | 3 pages
  • L'insécurité sociale de robert castel
    3163 mots | 13 pages
  • L'insécurité sociale de robert castel
    1998 mots | 8 pages
  • Robert castel, l'insécurité sociale.
    967 mots | 4 pages
  • Fiche de lecture robert castel
    3644 mots | 15 pages
  • Les pièges de l'exclusion de robert castel
    1333 mots | 6 pages
  • Robert castel la propriete sociale
    3156 mots | 13 pages
  • Robert castel la question sociale
    4817 mots | 20 pages
  • Qu'est-ce qu'un protégé ? robert castel
    1412 mots | 6 pages
  • Les m tamorphoses de la question sociale de Robert Castel
    2806 mots | 12 pages