Robert

775 mots 4 pages
Né le 17 décembre 1913 à Lisbonne d'un père, sous-lieutenant d'infanterie tué à la tête de sa section en septembre 19141 et d'une mère d'origine bretonne et britannique , Luc Robet était un officier2 résistant royaliste français qui s'est particulièrement distingué au sein des réseaux Hector, Alliance et au sein de l'Organisation de Résistance de l'Armée pendant l'Occupation. Arrêté puis torturé, il sera déporté au camp de Neuengamme en 1944. Atteint physiquement, il est libéré un an plus tard. Lors de l'élection municipale de 1959, bien que n'y résidant pas, il est élu maire de la commune de Poullan-sur-Mer, service qu'il ne quittera plus jusqu'en 1977. Il meurt le 11 août 1992 à Poullan. Son parcours, entièrement voué à son combat, illustre l'engagement de très nombreux royalistes et monarchistes dans la Résistance, tant intérieure que dans la France Libre. Ce phénomène a été souvent occulté par l'histoire officielle de cette période jusqu'au livre de François-Marin Fleutot en 2000.
Sommaire

1 La formation et les Camelots du Roi 2 Résistance 3 Décorations et citation 3.1 Rubans 3.2 Citation 4 Après la guerre 5 Notes et références 6 Bibliographie 7 Articles liés 8 Liens externes

La formation et les Camelots du Roi

Il a souvent été ecrit que Luc Robet vient des Camelots du roi. C'est exact mais insuffisant pour expliquer son engagement. Il est d'abord issu d'une famille profondément catholique et royaliste, très marquée par le catholicisme social (Léon XIII, le marquis de La Tour du Pin). Son rejet de la République et sa passion pour la chouannerie le poussent à créer alors qu'il est adolescent "les compagnons de Cadoudal", groupe dont plusieurs membres le suivront dans la Résistance. Il dira que l'histoire de ce chef chouan lui a donné les bases de son organisation en réseau cloisonné. Très cultivé et passionné par la politique européenne, il lit en 1933 le livre prophétique de Ludwig Bauer: "La

en relation

  • Robert
    326 mots | 2 pages
  • Robert
    592 mots | 3 pages
  • robert
    300 mots | 2 pages
  • Robert
    760 mots | 4 pages
  • robert
    3325 mots | 14 pages
  • Robert
    1537 mots | 7 pages
  • Robert
    365 mots | 2 pages
  • Robert capa
    3216 mots | 13 pages
  • Robert doisneau
    945 mots | 4 pages
  • Robert filliou
    1054 mots | 5 pages