Roman à l'écran

2386 mots 10 pages
Article
« Le roman à l’écran : à quelles conditions? » [s.a.]
Séquences : La revue de cinéma, n° 15, 1958, p. 8-11.

Pour citer cet article, utiliser l'adresse suivante : http://id.erudit.org/iderudit/52206ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.

Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 17 May 2011 04:05

~\ aàl .

OC.É

e r o m a n a i e écran

ilea con a a uelleô conditlonô C

Tous les arts ont vécu aux dépens des autres. Les sculpteurs ont créé aux porches des cathédrales romanes et gothiques des chefs-d'oeuvre dont les thèmes provenaient de la Bible. Des peintres ont illustré des scènes de la vie du Christ et de la Divine Comédie. Des musiciens s'inspirant d'un livret ont composé des opéras. Il en va de même au cinéma. Si les réalisateurs traitent de sujets originaux, plus que jamais, de nos jours, ils puisent dans le trésor romanesque universel des sujets qu'ils animent à l'écran. Mais pour que ces oeuvres nouvelles méritent le respect du spectateur, ne faut-il pas qu'elles remplissent certaines conditions ? On a beaucoup écrit sur l'adaptation du roman au cinéma. Des esthéticiens de renom n'ont pas manqué d'en signaler les dangers et les trahisons. A l'occasion de chaque nouveau roman porté à l'écran, les mêmes questions se posent : ce film n'est-il pas une

en relation

  • Est-ce une erreur de porter un roman à l'écran
    2412 mots | 10 pages
  • « C’est une profonde erreur que de porter un roman à l’écran. » « c’est une profonde erreur que de porter un roman à l’écran. » « c’est une profonde erreur que de porter un roman à l’écran. »
    624 mots | 3 pages
  • C'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran
    649 mots | 3 pages
  • "C'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran"
    617 mots | 3 pages
  • C’est une profonde erreur de porter un roman à l’écran
    1322 mots | 6 pages
  • Un écrivain contemporain déclare : "c'est une profonde erreur de porter un roman à l'écran". partagez-vous ce sentiment ?
    849 mots | 4 pages
  • Un écrivain contemporain déclare ; « c’est une profonde erreur de porter un roman à l’écran «  partagez-vous ce sentiment ?
    719 mots | 3 pages
  • Littérature/cinéma
    2045 mots | 9 pages
  • Le torrent
    1030 mots | 5 pages
  • Mikael Ollivier
    977 mots | 4 pages