Roman

972 mots 4 pages
Horla:
Guy de Maupassant est à l'évidence l'un des plus grands auteurs de littérature fantastique. Son œuvre est marquée par le réalisme, genre dans lequel il a bâti sa renommée ; elle est fortement ancrée dans le quotidien[5]. Ses thèmes récurrents sont la peur, l'angoisse et surtout la folie, dans laquelle il va d'ailleurs sombrer peu avant sa mort. On les retrouve dans son chef-d'œuvre, Le Horla (1887). Sous forme de journal intime, le narrateur relate ses angoisses dues à la présence d'un être invisible. L'hésitation repose sur la folie possible du narrateur.

INTRODUCTION :
Le livre est composé de 3 versions : 1) Lettre d’un fou (1885)
2) Le Horla ( première version, 1886)
3) Le Horla (1887)
[pic] Genre de l’œuvre : Oeuvre classée dans le genre du fantastique
Thème de l’ouvrage : la rencontre de l’invisible
Cet ouvrage certes fantastique du Horla peut être simplement associé au récit d’un homme malade rongé par l’existence d’un être invisible mais on peut tout aussi bien établir un lien entre ce récit et la vie de son auteur ; en effet Maupassant était lui-même sujet à des hallucinations et par la suite finira fou.
On peut donc penser que c’est pour cette raison que l’auteur peut décrire avec autant d’exactitude l’angoisse du personnage qui est en fait le narrateur de ce récit. Et c’est probablement aussi pour cette raison que l’auteur à réécrit trois fois la même scène.

Résumé du livre
Ce livre contient trois versions du Horla : (Lettre d’un fou) qui adopte la forme épistolaire : l’auteur de la lettre s’adresse à un médecin pour lui faire part de ses inquiétudes, (le Horla, première version) dont le malade est décrit à la troisième personne du singulier avant même que celui-ci ne prenne la parole, ainsi que (le Horla, deuxième version).
Dans cette version le narrateur, le narrateur qui souffrait de troubles mentaux, raconte sa folie et la terreur qu’il subissait. Le conte se présente sous la forme d’un journal intime écrit à la première

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages