Roman

1654 mots 7 pages
TPE Mars 2011

Thème : L'homme et la nature

Problématique : Les édulcorants sont-ils sans conséquence dans notre organisme ?

Feuille de Stevia rebaudiana au goût sucré utilisée comme édulcorant naturel.

Par : Dellier Léo, Leporcher Bleuenn, Narbonne Louise.
Classe : 1ère S2
Professeurs : Mme Dornic, Mme Serpette, Mme Hubert, Mme Montembault , M Bouvier, M Delaune, M Le Doux.
1
TABLE DES MATIERES

1 – Page de présentation

2 – Table des matières

3 – Introduction

4 – Développement : Deux types de substances sucrantes
4 – Le sucre
5 – Les édulcorants 6 – Développement : Les effets de ces produits sur notre organisme
6 – Les apports caloriques
7 – Les effets nocifs sur l'organisme

8 – Conclusion

2
INTRODUCTION

Apparus dans les dans les années 80, les édulcorants sont présents aujourd'hui dans la plupart des aliments dit « allégés ». On trouve plusieurs produits appelés light, sans sucre, sans calories ou 0% de matières grasses sur le marché. 25 % des français en consomme aujourd'hui régulièrement pour éviter la prise potentiel de poids. Pourtant, le terme allégé veut dire réduire l'apport énergétique, et ne rime donc pas avec maigrir. Cannette de Coca-Colalight dite sans sucre

Pour lutter contre cette nouvelle façon de s'alimenter, de nombreux slogans sont mis en place, comme « Quand on enlève le sucre, savez-vous ce qu'on met à la place ? » en 2006. Pourtant, les substances qui remplacent le sucre dans ces produits, qu'on appelle édulcorants, continuent de pendre du terrain dans les rayons d'alimentations de nos supermarchés.

Des critiques se mettent en place pour dénoncer que les édulcorants auraient des effets négatifs sur notre santé. Des études ont alors étés menées pour déterminer si les édulcorants en vente en France étaient nocifs à notre organisme. Nous allons également le démontrer dans notre T.P.E., en répondant à la problématique « Les édulcorants sont-ils sans conséquences

en relation

  • Le roman
    683 mots | 3 pages
  • Roman
    2311 mots | 10 pages
  • Le roman
    2375 mots | 10 pages
  • Le roman
    501 mots | 3 pages
  • Le roman
    1105 mots | 5 pages
  • Le roman
    1164 mots | 5 pages
  • Roman
    687 mots | 3 pages
  • Le roman
    1702 mots | 7 pages
  • Le roman
    2314 mots | 10 pages
  • Le roman
    4291 mots | 18 pages