Rome

3448 mots 14 pages
[Réponse à une enquête]

ROME Alain de Benoist

Pendant longtemps, au fil des lectures et des influences, je me suis senti tantôt grec et tantôt romain. J'oscillai ainsi entre deux types de pensée : la pensée romaine, essentiellement historique, juridique, politique et pratique, et la pensée grecque, assurément plus profonde, qui est avant tout philosophique, cosmique, morale et spéculative. La première débouche sur les notions d'unité et d'autorité. La seconde est pluraliste et repose sur ce refus de la suffisance et de l'hubris qui est l'une des grandes leçons du paganisme (la condamnation de Prométhée). Il y a maintenant bien des années que le penchant grec l'a chez moi emporté, définitivement je crois, mais Rome est toujours la ville du monde que je préfère, l'une de celles que je connais le mieux aussi. Celle en tout cas où je reviens toujours avec le même plaisir, et surtout avec la même émotion. La première fois que je suis allé à Rome, en novembre 1970, le jeune homme que j'étais y fut accueilli par d'autres jeunes hommes dont je découvris avec stupeur qu'ils connaissaient leur ville sur le bout du doigt. La nuit tombée, ils m'en faisaient découvrir les arcanes en me citant une abondance de dates de construction et de noms d'architectes, avec une sorte de savoir esthétique et culturel instinctif, inculqué dès l'enfance, dont j'aurais été bien en peine de trouver l'équivalent dans le milieu parisien. Familiarité révélatrice. Ils me montraient Rome comme on fait visiter sa maison. Depuis lors, je crois bien qu'il ne s'est pas écoulé une seule année sans que je revienne à Rome. Ce retour a parfois des allures de pèlerinage. Aller pour la première fois à Rome est une découverte. Y revenir, c'est comme retrouver une personne qu'on aime et qu'on n'a jamais oubliée. Historiquement, Rome désigne à la fois une ville — la Ville — et une civilisation, mais également un symbole et une idée. Cela fait beaucoup à évoquer en quelques pages. L'ampleur de l'héritage

en relation

  • Rome
    13318 mots | 54 pages
  • Rome
    1374 mots | 6 pages
  • rome
    4947 mots | 20 pages
  • Rome
    714 mots | 3 pages
  • Rome
    1106 mots | 5 pages
  • Rome
    670 mots | 3 pages
  • Rome
    847 mots | 4 pages
  • rome
    347 mots | 2 pages
  • Rome
    493 mots | 2 pages
  • Rome
    568 mots | 3 pages