Rousseau_Documents_appui_pour_pub

5203 mots 21 pages
ROUSSEAU L’inégalité

Quelques repères conceptuels pour aborder la lecture du discours sur l’origine de l’inégalité

1- Origine et fondement. Voir le titre même du discours : « Quelle est l’origine de l’inégalité parmi les hommes et si elle est autorisée par la loi naturelle ? ». L’origine désigne la source historique, connue ou supposée de l’inégalité. La recherche de cette origine fait appel à la connaissance historique et à l’anthropologie (étude des civilisations). Le fondement renvoie à la loi qui autorise cette inégalité, et qui par là lui donne une légitimité : le dominant a le droit de dominer le plus faible. La question est de savoir si cette loi se trouve dans la nature d’une part et d’autre part si elle est juste. Cette question, plus difficile à résoudre relève de la philosophie politique.
2- Le mot nature est ambigu. Il peut signifier le monde physique (matériel et vivant) régi par des lois immuables : la loi de la pesanteur ou la loi de sélection naturelle par exemple. Mais il peut désigner aussi la nature de l’homme, c'est-à-dire son essence ou sa définition universelle : en dépit de leurs multiples différences, les hommes ont des qualités communes : la sensibilité, l’aptitude au discernement (la raison), l’aptitude à choisir (le libre arbitre), le souci de sa conservation. Ces qualités sont alors considérées comme la base de droits fondamentaux (droits naturels) que l’on retrouve par exemple dans la DDHC. Il faut donc faire attention au sens du mot nature, qui peut varier selon le contexte.

3- En fait/en droit. Le fait (le factuel), c’est l’ordre de l’événementiel, de la réalité vécue, de situations contingentes. Le droit désigne toujours un ordre légal, la référence à une loi qui autorise ou qui interdit. Si Pierre est de fait plus musclé que Paul, a-t-il pour autant le droit de le maltraiter ? Si les riches sont, de fait, plus fortunés que les pauvres, ont-ils pour autant le droit de les dominer ?
4- Différence et inégalité. Les hommes sont tous

en relation