Rousseau - incipit

1277 mots 6 pages
Introduction
Quelques renseignements sur le paratexte : 2ème préambule. Il y a deux écrits, deux préambules, ce qui montre qu'il entendait absolument ses intentions et inscrire Les Confessions comme un projet en tout point original et particulier.
Présentation du texte : Il s’agit donc de trois paragraphes qui précèdent le début de la relation autobiographique. Ces trois paragraphes sont eux-mêmes inscrits sous le signe de l’épigraphe : « Intrus, et in cute ».
Dans ce préambule, Rousseau définie le (son) projet autobiographique et il le caractérise dans son originalité. Ce faisant, il fait son propre portrait. Il se révèle une certaine composante de sa psychologie. Il fait en filigrane son propre portrait

Lecture
Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature; et cet homme, ce sera moi.

Moi seul. Je sens mon cœur, et je connais les hommes. Je ne suis fait comme aucun de ceux que j'ai vus; j'ose croire n'être fait comme aucun de ceux qui existent. Si je ne vaux pas mieux, au moins je suis autre. Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m'a jeté, c'est ce dont on ne peut juger qu'après m'avoir lu.

Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre à la main, me présenter devant le souverain juge. Je dirai hautement: Voilà ce que j'ai fait, ce que j'ai pensé, ce que je fus. J'ai dit le bien et le mal avec la même franchise. Je n'ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon; et s'il m'est arrivé d'employer quelque ornement indifférent, ce n'a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire. J'ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l'être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus: méprisable et vil quand je l'ai été; bon, généreux, sublime, quand je l'ai été: j'ai dévoilé mon intérieur tel que tu l'as vu

en relation

  • Rousseau, incipit des confessions
    1875 mots | 8 pages
  • Incipit jean-jacques rousseau
    799 mots | 4 pages
  • Incipit des confessions de rousseau
    613 mots | 3 pages
  • Commentaire
    1852 mots | 8 pages
  • correction de la question de corpus
    1300 mots | 6 pages
  • Pour quelle raison les souvenirs d'enfance tiennent-ils une place si importante dans les textes autobiographiques?
    584 mots | 3 pages
  • Fdws
    1092 mots | 5 pages
  • ECRITURE DE SOI
    2871 mots | 12 pages
  • savon
    1056 mots | 5 pages
  • Une vie
    421 mots | 2 pages