Rutebeuf

790 mots 4 pages
Poète du XIIIe siècle ayant vécu au nord de la France, Rutebeuf est considéré comme un trouvère. À l’instar des troubadours, associés à la région sud de l’Hexagone, les trouvères ont développé une poésie lyrique orientée vers le thème de l’amour. Dans la « Complainte de Rutebeuf », l’auteur se détache un peu de ce thème pour aborder un autre sujet : il déplore le mauvais sort qui s’acharne sur lui. Afin d’illustrer ce malheur, nous allons dans un premier temps analyser la manière dont il décrit sa solitude. Il s’agira ensuite de souligner sa pauvreté et, dans un troisième temps, d’analyser les maladies auxquelles il est confronté.

Comme le suggère le titre du poème, « Que sont mes amis devenus? », Rutebeuf décrit dans sa complainte le sentiment de solitude qui l’habite. Cette idée peut être appuyée par le fait qu’il a perdu ses amis : « l’amitié est morte » (v. 50), dit-il en utilisant une personnification qui souligne que ce sont non seulement les amis qui sont disparus, mais aussi l’amitié en général. Cet abandon est suggéré également grâce au champ lexical relié à la dispersion : « ils se sont éparpillés » (v. 42), « ils n’avaient pas été bien attachés » (v. 43), « ce sont amis que le vent emporte » (v. 51). Ajouté au départ de ses amis, le sentiment d’être abandonné par Dieu contribue à cette solitude. Mentionnons à cet égard qu’une périphrase sous-entend qu’il s’adresse à Dieu : « Or je prie Celui / Qui fit trois parties de lui-même » (v. 77-78). Dans le même ordre d’idées, l’anaphore des vers 78 à 81, où est répété le pronom « qui », crée un rythme incantatoire indissociable de la prière. Enfin, Rutebeuf semble abandonné par Dieu parce qu’il ne respecte plus le principe de la charité chrétienne : « Que celui qui a des biens, / doit les prendre pour lui » (v. 57). La solitude spirituelle, conjuguée à l’abandon des amis, contribue dans cette perspective au malheur de Rutebeuf. Nous verrons à présent que ce malheur est relié également à sa pauvreté

en relation

  • Analyse de la mouette de tchekov
    1609 mots | 7 pages
  • La Solitude
    408 mots | 2 pages
  • Ti Coq Fran3
    829 mots | 4 pages
  • Français dissertation
    627 mots | 3 pages
  • quatre soldats
    973 mots | 4 pages
  • Patrick maloney
    458 mots | 2 pages
  • Projet U13
    2230 mots | 9 pages
  • Charles Baudelaire
    401 mots | 2 pages
  • L'enfer est tout entier dans ce mot: solitude
    1078 mots | 5 pages
  • Le passager
    280 mots | 2 pages
  • Dumas, kean (1836)
    689 mots | 3 pages
  • Dissert dm
    1110 mots | 5 pages
  • Juste moi la fin du monde jean-luc lagarce
    1079 mots | 5 pages
  • Question de corpus
    1070 mots | 5 pages
  • Développement d'analyse r+j acte iii scène v
    532 mots | 3 pages