Ruy blas

Pages: 8 (1942 mots) Publié le: 30 janvier 2011
Le personnage de la reine :

Quoique présente dans un nombre restreint de scènes, la reine est un personnage essentiel de l'intrigue dans la mesure où elle est au cœur des préoccupations de bien des personnages. Elle se trouve au croisement de plusieurs passions : la passion amoureuse de Ruy Blas et de don Guritan et la passion vengeresse de Salluste. Par ce double sentiment amoureux qu'elleinspire, et la rivalité amoureuse funeste qui s'ensuit puisque les deux rivaux meurent pour elle, elle contribue à la complexification de l'intrigue.
Maria de Neubourg, une belle jeune femme qui a quitté son Allemagne natale et sa famille aimante pour épouser le roi d'Espagne Charles II, se sent à plus d'un titre étrangère à son palais. Ses propos nostalgiques, Acte III scène 1, témoignent de son« mal du pays » : « Que ne suis-je encor, moi qui crains tous ces grands/ Dans ma bonne Allemagne, avec mes bons parents ! »
Elle s'accommode mal de cette cour qui lui inspire de la crainte. Cette angoisse se cristallise tout particulièrement sur Don Salluste : « Ce marquis est pour moi comme le mauvais ange » « Cet homme redoutable » (acte II, sc. 1). Elle souffre de l'étiquette qui règne dans cepalais où elle se sent prisonnière, ce que résume parfaitement l'antithèse qui organise le vers 129 : « Aujourd'hui je suis reine. Autrefois j'étais libre. » Le tableau représentant une figure de sainte, « Santa Maria Esclava », mentionné dans le discours didascale au début de l'acte II, propose, en outre, une mise en abyme de la situation de cette reine.
Ce protocole pesant, qui restreint lemoindre de ses gestes et de ses élans la réduit, à la fin de la sc. 1 de l'acte II, à envier le sort de ces lavandières dont elle entend le chant.
La reine s'ennuie donc, et ce d'autant plus qu'elle se sent délaissée par son époux qui préfère la chasse. Ce peu d'égard ne peut qu'accentuer alors son tempérament romanesque alors qu'elle est courtisée par un mystérieux inconnu à l'attitudechevaleresque : v 223 « Mais enfin il faut bien que j'aime quelqu'un, moi ! ».
En parfaite héroïne romantique, la reine, qui accorde une grande place à l'amour, apparaît alors comme un être clivé, tiraillé entre son devoir, son statut et ses élans passionnés (cf. acte II, sc 2, v 204 « Hélas ! mon destin flotte à deux vents opposés ».
La reine est en effet un être passionné, comme en témoigne ce vers : «Quand l'âme a soif, il faut qu'elle se désaltère. »
Mais elle est également rusée et sait persuader, ce qui est particulièrement perceptible à la sc 5 de l'acte II lorsqu'elle élabore un stratagème pour éloigner Guritan. Toutefois, contrairement à Salluste, pour elle la fin ne justifie pas tous les moyens, ainsi demande-t-elle grâce, avec force magnanimité, à la scène 3 de l'acte V, pour tenter desauver son ennemi de l'épée du laquais. Elle a également le sens des responsabilités et une certaine intelligence politique, surtout lorsqu'il s'agit de la carrière de Ruy Blas , ce que l'on comprend à la sc 3 de l'acte III, lorsqu'elle approuve la façon dont RB a dénoncé les grands d'Espagne comme des pilleurs.
Cependant, la femme l'emporte sur la reine, ainsi qu'elle l'affirme elle-même au v290 : « Reine pour tous, pour vous je ne suis qu'une femme ». Elle n'hésite d'ailleurs pas à braver ses craintes et le protocole pour voler au secours de RB qu'elle croit en danger à l'acte V. De même, le passage du vouvoiement au tutoiement, dans la dernière scène : « Qu'avez-vous fait ? Dis-moi » indique que c'est la femme et non la reine qui clôt la pièce parce que l'amour l'emporte malgré tout.Il convient de noter cependant que ce geste témoigne également de l'aveuglement de sa passion.

La reine s’ennuie
Marie de Neubourg, déracinée de son Allemagne natale 7, s’ennuie et se morfond dans l’austère Escurial, soumise aux exigences de la cour madrilène. La nostalgie de la Reine est renforcée par tout ce qui lui est interdit. La scène 1 de l’acte II pose en effet une série de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ruy blas
  • Ruy blas
  • Ruy blas
  • Ruy blas
  • Ruy blas
  • Ruy blas
  • Ruy blas
  • Ruy blas

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !