Séminaire visite concert

Pages: 23 (5513 mots) Publié le: 2 mars 2014
Récital de violon 29 janvier 2013


Programme :
Concerto pour violon n°1 de W.A. Mozart en sib majeur (cadences D. Rubenstein) et la Fantaisie brillante sur des motifs de l’opéra « Faust » de Gounod d’Henryk Wieniawski, Sophie Ackermann, violon et Leonardo Anglani, piano
Concerto pour violon n°5 en la majeur (cadence Joseph Joachim), sonate pour violon et piano n°1 en fa mineur etTzigane, Rapsodie de concert pour violon et piano de Maurice Ravel, Laurent Houque, violon et Misa Kahumoto, piano

Ce récital débute par le 1er concerto pour violon de Mozart, concerto rarement joué, avec Melle Ackermann au violon. Ce qui frappe, en début d’écoute, c’est la sensibilité de l’artiste qui a l’air d’avoir joué Mozart toute sa vie. Force est de convenir que Mozart lui va très bien,ce qui n’est pas donné à tout le monde. De plus, Melle Ackermann se sort très aisément des nombreuses difficultés techniques de ce concerto. Celui-ci commence par un très bel allegro que Mlle Ackermann assurera avec beaucoup de brillance et de vivacité. Elle fait aussi preuve d’une incroyable sensibilité dans le magnifique 2ème mouvement, l’adagio, mouvement que j’ai préféré. Elle terminera par le3ème mouvement, un presto qu’elle jouera avec une telle facilité qu’on aura l’impression que tout coule de source et est d’une évidence limpide. A noter que ce 1er concerto est le seul concerto de Mozart à finir par un presto et non pas par un rondo comme il en a coutume. De très belles cadences écrites par Daniel Rubenstein viennent aussi compléter cette magnifique musique.
Sophie Ackermannpoursuit son récital par un morceau rarement joué (ce qui se comprend au vu de sa difficulté), une polonaise brillante d’Henryk Wieniawsky ,sur des motifs de l’opéra bien connu « Faust » de Gounod. Tout de suite, on est frappé par l’extrême difficulté, la virtuosité et l’endurance, car cette pièce n’est pas courte, que cette œuvre demande. Le choix de cette pièce peut paraitre téméraire mais MelleAckermann est une véritable révélation et assurera sans faillir cette polonaise. Le violon entre à la 21ème mesure et commence par une cadence ad libitum. Ces premiers moments découvrent la jeune violoniste un rien nerveuse. Mais quelques échanges avec son pianiste et soutien effacent vite ces moments et la voilà qu’elle s’élance dans sa polonaise avec brillance, efficacité et précision, à la foistechnique et musicale, et ce pendant l’entièreté de la pièce, c’est-à-dire une vingtaine de minutes. Evidemment, il y a bien, par moment, quelques hésitations mais elles sont très peu perceptibles et très vite effacées et oubliées.

Parlons, à présent, de la deuxième partie de notre programme.
Cette deuxième partie, interprétée par Laurent Houque, commencera par le 1er mouvement d’un concertopour violon de Mozart, le 5ème. Mr Houque nous présentera un premier mouvement très homogène avec une grande facilité au niveau de la technique. On voit tout de suite que Mr Houque possède énormément de qualités dont la concentration et la maîtrise de son instrument qui transparaissent très fort dans son concerto qu’il mène remarquablement. Personnellement, j’ai fort apprécié sa façon de conduirechaque phrase avec finesse, mais ai aussi trouvé que cette version est trop sage et manque un peu de couleurs et de variétés. La cadence de fin de mouvement, sera, quant à elle, exécuté avec une justesse et sonorité impeccables.
Suivra alors la sonate pour violon et piano n°1 de Serge Prokofiev. Une sonate difficile à interpréter. Mr Houque nous en livre une version très personnelle, tout enrespectant la partition. Le contraste entre les diverses sonorités, caractéristique de Prokofiev, est extrêmement bien rendu. Cette sonate, pourtant difficile à écouter pour les non-musiciens est rendue très accessible par notre violoniste qui va directement à l’essentiel et en tire l’essence même de cette œuvre, pourtant difficile à cerner. Pour cela, Mr Houque se sert d’une technique et d’une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Assistant social
  • Le concert
  • concert
  • Seminaire
  • Séminaire
  • Seminaire
  • Seminaire
  • Le seminaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !