Sémiologie

2461 mots 10 pages
L’enseignement : La société moderne a assignée un objectif unique à l’enseignement : la vocation professionnelle, ce pose alors un problème après avoir obtenu le diplôme, un postes et des ressources matérielles, comment faut il utiliser tout cela pour vivre réellement à l’aise. Cette deuxième question n’a jamais préoccupé l’école moderne, c.-à-d. que cette dernière a misé sur l’accessoire en oubliant qu’il permet d’accéder à l’essentiel qui est la vie de l’individu indépendant intellectuellement et spirituellement. La société moderne possède une conception erronée du développement, elle développe tout ce qui est matériel et laisse dans le sous développement total l’homme, or c’est ce dernier qu’il faut développer en utilisant les moyens matériels comme simple matière première, c.-à-d. que la pensée moderne travaille sur les moyens sans jamais passer aux fins. La catastrophe de l’enseignement moderne découle du développement du capitalisme qui a imposé une activité économique exigeante des métiers sophistiqués, par conséquent, l’enseignement devient obligatoire et les jeunes sont obligés de choisir parmi un nombre très limité de formations, et pour la majorité écrasante, l’enseignement est ennuyeux. D’un autre côté la généralisation de l’enseignement implique l’emploi d’un très grand nombre de professeurs, or les personnes faites pour exercer ce métier ne sont pas très nombreuses, et par conséquent, n’importe qui peut enseigner n’importe quoi en règle générale. Cette réflexion nous mène à un concept clé qui est celui du développement. Le monde entier cherche le développement économique, social et humain, cependant, le problème ne doit pas être abordé sur cet angle car la chose qui doit vraiment être développée c’est l’humain lui-même intellectuellement et spirituellement, et le développement matériel, social et humain suit automatiquement. LA PREUVE : c’est le fait que l’essentiel de l’énergie intellectuelle est sélectionnée pour être investie dans l’accessoire, les

en relation

  • La sémiologie
    995 mots | 4 pages
  • la sémiologie
    5275 mots | 22 pages
  • semiologie
    1445 mots | 6 pages
  • Sémiologie
    453 mots | 2 pages
  • Semiologie
    8155 mots | 33 pages
  • La sémiologie
    1804 mots | 8 pages
  • Sémiologie
    2390 mots | 10 pages
  • La semiologie
    9335 mots | 38 pages
  • Sémiologie
    462 mots | 2 pages
  • Sémiologie
    5621 mots | 23 pages