Sacre philippe 1e

Pages: 7 (1542 mots) Publié le: 15 février 2011
EXPOSE :
Le sacre de Philippe Ie

Intro :
« On ne nait pas saint, on le devient » (« Le sacre royal », Jacques le Golf, Eric Palazzo, Jean Claude Bonne, Marie-Noël Colette). La sacralité des rois du Moyen Age était un acquis et non un donné. Le texte dont il est question est un compte rendu de la cérémonie du sacre de Philippe Ie, le 23 mai 1059 à Reims. L’auteur est l’archevêque Gervais deReims. On retrouve dans ce corpus deux documents iconographiques de Saint Louis que nous mettrons en relation avec le sacre de Philippe Ie.
C’est dans un contexte de crise châtelaine que le roi Philippe Ie sera sacré. La problématique consistera à se demander comment s’acquière le pouvoir royal et quelles sont les relations qui existent entre le pouvoir royal et le pouvoir ecclésiastique. Nousverrons donc dans une première partie le sacre, qui établit l’alliance entre le trône et l’Eglise, puis nous clôturerons cette analyse en tentant de faire ressortir les relations entre le roi et l’Eglise .

I. Le sacre

A) la cérémonie

-"La messe avait commencé lorsqu'avant la lecture de l'épître le seigneur archevêque se tourna vers lui et lui exposa la foi catholique en lui demandant s'il ycroyait et s'il voulait la défendre." (l.7 à l.10)
En demandant au roi s'il croit ainsi, Gervais de Reims s'assure de la catholicité du futur roi des francs : le credo manifeste la foi orthodoxe. La défense de la foi et de l'église relève du ministère royal depuis l'époque carolingienne. La profession de Philippe ou professio est un engagement fort devant Dieu et les saints.
À ce moment,Philippe 1er n'a que 7ans : il est sacré du vivant de son père, comme son propre père Henri 1er et son grand-père Robert II le Pieux. Les carolingiens avaient coutume d'associer leurs héritiers au trône; c'est une tradition que la nouvelle dynastie capétienne reprend pour assurer sa pérennité et s'inscrire dans la continuité des précédents souverains. Cette pratique achève d'établir le caractèrehéréditaire de la royauté en faisant passer au second plan sa dimension élective, qui perdure toutefois dans une acclamation de pure forme.

- Cet enracinement de la dynastie capétienne ne perdura pas comme on peut le remarquer lors du sacre de Saint Louis, qui se fait sacrer après la mort de son père Louis VIII :
«  (…) le sacre de Louis IX fut célébré à Reims vingt-et-un jours après que Louis VIII eutterminé sa vie à Montpensier en Auvergne. » (ligne 1, sacre et couronnement de Saint Louis)

Jacques Le Goff le rappelle d'emblée: le sacre d'un roi n'est pas une simple cérémonie attestant une prise de fonctions, un acte ordinaire dans la succession au trône de France, mais un «rituel de passage» qui fait du prince un être d'une autre essence, à la fois chevalier et prêtre, élu de Dieu ettenant de Lui sa mission sur terre.

B) les forces en présence

-"Lorsqu'il eut achevé la lecture de la profession, il en remit le texte entre les mains de l'archevêque en présence d'Hugues de Besançon"…", Hugues de Saint-Crépin (de Soissons). (l.25 à l.50)
Toutes ces personnes ont un impact fondamentale pour ce sacre. Il permet au futur roi de montrer l'importance qu'il apporte a son peuple etde ressentir aussi qui sera également soutenu par celui-ci.
Cette évènement pas comme les autres réunis des présences royales dans la ville et aussi d'autre qui viennent de loin pour assister au sacre comme le Duc d'Aquitaine. Le clergé séculier est un acteur fondamental lors de la cérémonie ainsi que les Primores, les milites et bien évidemment le peuple.
 Le texte de Gervais par le grandnombre de personnages qu’il évoque nous permet également d’évoquer l’importance de la monarchie capétienne au milieu du XIe siècle. La plupart des archevêques et des évêques présents appartiennent aux provinces ecclésiastiques de Reims (Reims, Laon, Soissons, Châlons-sur-Marne, Noyon, Senlis, Cambrai, Amiens) et de Sens (Sens, Paris, Meaux, Nevers, Auxerre, Troyes). Des représentants de la province...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sacre de philippe ier
  • Sacre de philippe premier de france
  • Commentaire le sacre de philippe ier
  • Le sacre de Philippe 1er
  • Le sacre de philippe ier
  • sacre philipe le bel
  • Le sacre de philippe ier, 23 mai 1059
  • Le sacré

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !