Sacrifice d'isaac

Pages: 21 (5058 mots) Publié le: 20 mars 2013
[pic]

1 - Présentation.

Le sacrifice d’Abraham ou la ligature d’Isaac « il rira » (Genèse 22 ; 1-14) est présent, selon des angles de lecture différents, dans les trois religions du Livre. Encore aujourd’hui, « le sacrifice inaugural du monothéisme » selon le mot de Guy Rosolato, joue un rôle dans les grandes fêtes : après avoir d’abord été rattaché à Pessah, fête de Roch hashannah pour le Judaïsme (au début du printemps, prières et rituels célèbrent la fertilité de la Terre dans l’attente d’une nouvelle récolte et l’exode biblique de l’esclavage égyptien, évènement fondateur du peuple juif il y a environ 3500 ans), Isaac fait figure de Christ pascal pour les Chrétiens lors des fêtes de pâques ; enfin, l’Islam commémore pour la fête de l’Aïd El Kebir le sacrifice d’ « Ibrahim » par celui du mouton qui vient clore la période de Ramadan. Sur le plan culturel, le récit a suscité bien des relectures, iconographique surtout, mais aussi littéraires, philosophiques, psychanalytiques, musicales et cinématographiques.
Abraham, « père des croyants » s’apprête à égorger son fils cadet (il avait eut de la servante Agar son fils aîné, Ismael « Dieu entend ») en offrande « àun Dieu inconnu mais bavard qui lui ordonne ce massacre pour le mettre à l’épreuve » selon le mot d’Abraham Ségal qui lui consacra un livre. Pour Lacan, Abraham est clairement mis à l’épreuve, il est l’angoisse du désir de l’autre pendant les trois jours et trois nuits de sa longue marche vouée à la « jouissance de l’Autre ». Même si le point de vue religieux dominant, celui d’une épreuve,distingue ce récit, il raconte une « expérience de l’extravagant, de l’exception, de l’excès » selon les mots de André Lacocque. Ce récit est l’un des plus énigmatique de l’Ancien Testament et appelle à l’infini, questions et interprétations.
Finalement, le sacrifice humain est annulé au profit de l’holocauste du bélier. « Dieu exige le sacrifice selon Guy Rosolato ; Il le prend donc en chargemais à la différence des autres Dieux, la seule soumission à l’injonction divine suffit à renverser l’issue destructive, à en neutraliser la menace. Ce retournement, ce dépassement dialectique est une victoire de l’esprit qui pérennise la relation père-fils dans les générations successives ». René Girard explique qu’il s’agit là de la fin de l’époque des anciens Dieux violents qui réclamaient unsacrifice humain ; la substitution de l’animal
(Bien représentée sur le tableau du Caravage de 1596) est un tournant décisif dans
l’histoire de la culture humaine…
Ces anciens rites violents que l’on retrouve également dans l’histoire d’Iphigénie que son père Agamemnon voulait sacrifier pour obtenir les vents propices au départ de la flotte vers Troie, ou dans celle d’oedipe que ses parentsvoulaient sacrifier aussi. « C’est la loi de la vie et de la survie, violence fondamentale » selon Bergeret.
[pic]
2 – De l’exégèse.

Si l’on se tourne vers la littérature intertestamentaire, on trouve, bien avant les auteurs juifs, sous influence grecque, des développements haggadiques essentiels. Ainsi, le “livre des jubilés” ou “petite Genèse” (ouvrage biblique classé dans lespseudépigraphiques – écrits juifs du premier siècle avant notre ère qui ne font partie ni du canon juif, ni du canon chrétien – qui se situent entre l’Ancien Testament et le Nouveau Testament et qui découpent en Jubilés – périodes de 49 ans - les évènements relatés depuis la Genèse jusqu’au chapitre XII de l’Exode) voit, dans l’épreuve imposée à Abraham, une suggestion de Mastéma, prince des démons,adressées à Dieu. Abraham a affronté bien des épreuves. ; Sera-t-il fidèle si Dieu lui demande de sacrifier son fils ? On se souvient ici du début du “livre de Job”, où Satan met en doute l’intégrité, la droiture, la crainte de Dieu de Job, le frappant, avec la permission de Dieu en ses enfants et ses biens, puis en son corps même. La fidélité d’Abraham est une victoire sur Mastéma.

Philon...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rembrant le sacrifice d'Isaac
  • Sacrifice
  • Les sacrifices
  • Le sacrifice
  • le Sacrifice du Compagnon
  • Les sacrifices agraires
  • Le sacrifice amérindien
  • La fete du sacrifice

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !