Saint-denys garneau et alain grandbois traitent, dans cage d’oiseau et ô tourments, le thème de la fatalité d’une façon similaire ?

Pages: 2 (400 mots) Publié le: 11 avril 2012
Dans les deux poèmes étudiés, Saint-Denys Garneau et Alain Grandbois ont une même vision de la fatalité, c’est-à-dire qu’ils associent la fatalité au mal de vivre. En effet, dans Cage d’oiseau, deGarneau, l’auteur exprime le mal de vivre par la perte d’espoir. Il accepte sa mort tel un destin, et s’y attend déjà : (vers 19 à 24). L’auteur nous décrit déjà sa fin et nous fait comprendre qu’iln’y peut rien. Dans Ô tourments, Alain Grandbois exprime aussi le mal de vivre par la perte d’espoir : (verset 4). En effet, la répétition du dans le quatrième et sixième verset nous reflètel’omniprésence du doute, l’auteur ne se trouve plus de raison de continuer à se forcer. Alain Grandbois à lui aussi accepté son destin puisqu’il utilise le futur simple lorsqu’il se compare à une tombe : > (6ièmevers, verset 4). Il est donc persuadé que c’est ainsi que tout va finir.




Bien que Saint-Denys Garneau et Alain Grandois aient lié la fatalité au mal de vivre, les deux auteurs abordent cethème de manière différente. En effet, dans Cage d’oiseau, de Saint-Denys Garneau, le mal de vivre est perçu à travers un oiseau : > (vers 4), > (vers 13), > (vers 14) et > (24). Ces vers démontrent quel’oiseau reflète le mal de vivre, par l’isolement, la tristesse et le désespoir. De plus, l’utilisation répétitive du mot (vers 1, 2, 3 et 13) prouve que l’auteur n’est pas enchanté de sa viepuisque une cage est une représentation d’isolement et de solitude. Dans Ô tourments, d’Alain Grandbois, la fatalité du mal de vivre est représentée par un sentiment de nostalgie : > (vers 17). À traverscette citation, nous pouvons nous apercevoir qu’il y a eu des jours meilleurs. De plus, la citation suivante nous fait découvrir une fatalité inévitable du à des efforts inutiles : > (vers 10 et 11).Selon moi, malgré le fait que les deux auteurs abordent le thème de la fatalité de manière différente, le mal de vivre est présenté de façon similaire dans les deux poèmes. Tous deux,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !