Salut

Pages: 9 (2161 mots) Publié le: 15 mars 2013
De Stéphane Mallarmé.
SALUT

1)     un poème de circonstance : l’auteur a 51 ans et préside, à deux reprises, un des banquets de La Plume où une centaine de gens de Lettres se réunit périodiquement. Ce sonnet (cf. fiche !) paraît le 15 février 1893 et est prononcé en manière de toast (d’ailleurs son premier titre !) à un de ces banquets.Mallarmé le place au seuil de son recueil intitulé Poésies.
2)     En même temps ce poème est conforme à la théorie poétique de Mallarmé ; c’est un poème symbolique, comme l’a défini Moréas, dans le Figaro littéraire du 18 septembre 1886. D’après Mallarmé,
-        il y a deux langages : à côté d’un langage courant, «d’universel reportage», le poète crée un langage propre par lequel il s’agit desuggérer, au-delà de la réalité particulière de chaque mot qu’il nie, l’idée musicale et suave, la notion pure et ce, par la vertu du vers «qui, de plusieurs vocables, refait un mot total, neuf, étranger  à la langue et comme incantatoire, un mot parfait, vaste, natif».
-        Il faut retrouver   en fait les vertus de la langue primordiale (où le signifiant aurait correspondu au signifié, en stricteterminologie saussurienne, cf. allitération et harmonie imitative) par une sorte d’alchimie où, grâce au jeu de l’analogie et de la métaphore, les mots peuvent reprendre l’initiative et suggérer vraiment une réalité nouvelle, cf. en 1866 à Coppée : «dans le poème, les mots se reflètent les uns les autres» ; de même dans crise de vers (1892) : Ils s’allument de reflets réciproques comme unevirtuelle traînée de feu sur des pierreries». Donc il y aurait un signifiant et plusieurs signifiés, voire la signification réside dans le signifiant lui-même, la matière musicale (n’est-ce pas la raison pour laquelle Mallarmé a mérité le surnom d’hermétique, sachant aussi qu’Hermès est le messager des Dieux ?)
-        Le vers n’est qu’un élément d’une unité suprême qui est : «Le livre» (cf. LaBible !) «l’unité de mesure devient la page où, à partir du blanc – matérialisation du silence – s’élabore l’œuvre sortant du néant».«Le livre» n’a jamais été écrit par Mallarmé – trop ambitieux ? – et ses poésies sont pour lui des préparations à ce Grand Œuvre, au sens alchimique du terme. Un extrait peut-être : l’abscons Jamais un coup de dés n’abolira le hasard.
 
Mouvement du texte : 1 Q : le néantexistant, 2 Q: le bateau des poètes, 1 T : distique : l’ivresse, 2T (en fait, ici, 1 Q : le toast lui-même.
S’entremêlent de fait, de façon quasi inextricable, dans e sonnet symboliste, 3 reflets qui se renvoient les uns aux autres :
1)     le toast lui-même au banquet des poètes, entendu en 1893
2)     le bateau ivre : un voyage maritime
3)     la création poétique
sur un rythme rapide(octosyllabes), aux résonances musicales (1 rime suffisante [up], 2 rimes riches [ver] 2 fois (cf. 2Q [iver] : léonine,[aly]1 fois, 2 rimes léonines (angaj], [twal]) soulignant l’épanouissement joyeux d’une chère lie, l’ivresse de la haute mer et l’effusion provoquée par le bonheur de créer avec des mots.
 
A ) Ainsi en levant son verre, avec le mot du titre qu’il profère : salut, l’émetteur commencepar un : «rien» paradoxal. Il attire ainsi l’attention, par ce que l’on prend pour une antiphrase. Le déterminant démonstratif «cette» renvoie à la «coupe» (cf. v. 2) qu’il tient en main et nous met la scène sous les yeux, l’écume étant celle des bulles du champagne, le vers, par un jeu d’homophonie étant aussi le verre vierge – comme le souligne l’identité sonore des initiales sur les mots – nonencore effleuré par les lèvres du buveur. Et c’est bien le cas, si l’on ne désigne que la coupe, avec l’enjambement comme pour illustrer la montée de la main. S’ensuit une comparaison entre les bulles qui remontent et des sirènes.  Cette nostalgie de la femme (loin, absente, voire morte : se noie, multiple : «une troupe»), fascinante par leur beauté et leur chant (sirènes) est d’autant plus...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Salut salut
  • Salut
  • Salut
  • Salut
  • Salut
  • salut
  • Salut
  • Salut toi

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !