Sanglots mis en musique par poulenc

Pages: 9 (2189 mots) Publié le: 13 janvier 2011
juillet 2004
Sanglots
de Guillaume Apollinaire, mis en musique pas Francis Poulenc

Notre amour est réglé par les calmes étoiles
Or nous savons qu'en nous beaucoup d'hommes respirent
Qui vinrent de très loin et sont un sous nos fronts
C'est la chanson des rêveurs
Qui s'étaient arraché le coeur
Et le portaient dans la main droiteSouviens-t'en cher orgueil de tous ces souvenirs

Des marins qui chantaient comme des conquérants
Des gouffres de Thulé, des tendres cieux d'Ophir
Des malades maudits, de ceux qui fuient leur ombre
Et du retour joyeux des heureux émigrants.
De ce coeur il coulait du sang
Et le rêveur allait pensant
À sa blessure délicateTu ne briseras pas la chaîne de ces causes
Et douloureuse et nous disait
Qui sont les effets d'autres causes
Mon pauvre coeur, mon coeur brisé
Pareil au coeur de tous les hommes
Voici nos mains que la vie fit esclaves
Est mort d'amour ou c'est tout comme
Est mort d'amour et le voici Ainsi vont toutes choses
Arrachezdonc le vôtre aussi
Et rien ne sera libre jusqu'à la fin des temps
Laissons tout aux morts
Et cachons nos sanglots

Francis Poulenc était un grand admirateur de la poésie de Guillaume Apollinaire et a donc souvent choisi sa poésie pour ses mélodies. Je me propose d’étudier le poème qui inspira probablement la plus belle des mélodies de Poulenc : « Sanglots »,ainsi que sa mise en musique. Composée en 1940, cette pièce clôt le cycle, ou peut-être serait-il plus juste de parler de recueil, des Banalités, qui regroupe cinq mélodies très contrastées. Elles offrent un panorama des différents caractères que peuvent créer aussi bien le poète que le musicien. Car Poulenc a traduit en musique tout à fait remarquablement les diverses atmosphères des textes.Celui qui nous intéresse ici est un peu difficile d’accès, d’une veine surréaliste, qui résiste à l’explication logique, conservant ainsi une part de mystère (et c’est tant mieux, je trouve, car de là aussi vient la beauté de l’œuvre !). Poulenc a réussi, me semble-t-il, à construire une mélodie mystérieuse et pourtant claire, comme le texte l’invitait à le faire ; c’est pour moi une mélodie qui,aussi par la nature de son texte, ne s’impose pas, permettant à l’interprète de l’enrichir de ses propres pensées.

Mais étudions d’abord ce poème étonnant. Sanglots en est le titre, et c’est également le dernier mot de l’œuvre ; ce sont donc les pleurs qui ouvrent et referment le poème. Cependant on ne comprend pas tout de suite, pas avant la dernière phrase, en fait, la pertinence du titre. Ceque l’on saisit d’emblée, à première vue dirais-je, grâce à la mise en page particulière d’Apollinaire, est qu’il y a comme une mise en abyme. En effet, deux voix ont la parole ici, ce qui crée la sensation de poème dans le poème. L’espace de la page est important chez Apollinaire ; il joue souvent avec la mise en page traditionnelle et aime plus généralement briser certaines des règlestraditionnelles, comme celles de la ponctuation qui manque souvent dans ses poèmes. Ces libertés prises ajoutent au sens du texte en donnant à voir une réalité moins formatée. Ici c’est presque une mise en scène des deux discours parallèles.
Quelles sont ces voix ? Elles ne sont pas vraiment définies, mais ont des modalités d’expression clairement différentes. La première voix, en disant « nous », paraîtêtre celle du poète s’adressant à moi, lecteur, et m’englobant dans le pronom. Mais on s’aperçoit assez rapidement qu’en réalité ce « nous » englobe l’humanité et que la voix fonctionne en quelque sorte comme un porte-parole des Hommes. Un porte-parole un peu sentencieux avec son mètre classique et rigide, l’alexandrin, et son usage des impératifs. Le premier vers nous place, nous, en tant...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La corde
  • Les mis
  • Le spasme du sanglot
  • Le sanglot de la terre
  • le sanglot de la terre
  • Mis Abuelos Mis Padres Y Yo
  • L S MIS RABLES
  • Musique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !