Sans Nom 1

681 mots 3 pages
«Un nez qui nous touche»

Cyrano de Bergerac, une pièce écrite par Edmond Rostand en 1897 a été mis en scène par plusieurs réalisateurs, dont trois qui sont particulièrement connus. Premièrement, nous avons celle de J-P Rappeneau, deuxièmement, celle de Denis Podalydes puis dernièrement, celle de Dominique Pitoiset. Bien sur, chacune est différente l'une de l'autre et elle ne sont pas toutes aussi bonnes les unes que les autres. Une seule représentation rend véritablement justice à l’œuvre d'art d'Edmond Rostand.

Dominique Pitoiset est le metteur en scène d'une réalisation qui se déroule dans un hôpital psychiatrique et où l'utilisation de matériels high-tech ainsi que des vêtements du 21ème siècle sont portés. Suite à cela la pièce est plutôt moderne et n'est plus vraiment crédible. D'autres pars, certaines scènes sont totalement sabotées. La scène du balcon est un parfait exemple. Un ordinateur portable est utilisé, ainsi que le logiciel Skype. Vous pensez vraiment que Louis XIV utilisait Skype pour communiquer avec ses maîtresses ? Et bien non ! D'autres pars, il y a aussi les décors. Car, non, il n'y a pas seulement l'incohérence des époques. Le décor est donc très limité à ce que l'on pourrait croire. Des chansons d'Elton John ainsi qu'Alain Bashung dans le fond sonore... Au 17e siècle?! Nous pourrions penser qu'ils ont voulu être original, malheureusement, ceci n'a pas été un grand succès. Le lieu choisi, est un hôpital psychiatrique comme dit juste avant, mais le plus grand problème, ce n'est pas ça. Le plus grand problème, c'est qu'on pourrait croire que la pièce de théâtre entière se déroule dans l'hôpital. Après tout, ils sont tous fous ! On pourrait alors croire qu'ils sont juste encore plus fous qu'habituellement. Alors qu'en vérité, ils mettent en scène un lieu différent. Puisque pour seul décor il y a des tables, des chaises et un pauvre juke-box. Les habits de scène eux, sont aussi en désaccord car il ne me semble pas avoir vu des

en relation

  • Sans Nom 1
    850 mots | 4 pages
  • Sans nom 1
    372 mots | 2 pages
  • Sans Nom 1
    736 mots | 3 pages
  • Sans Nom 1
    747 mots | 3 pages
  • Sans Nom 1
    489 mots | 2 pages
  • Sans Nom 1
    4568 mots | 19 pages
  • Sans nom 1
    728 mots | 3 pages
  • Sans nom 1
    324 mots | 2 pages
  • Sans Nom 1
    290 mots | 2 pages
  • Sans Nom 1
    1572 mots | 7 pages
  • Sans Nom 1
    739 mots | 3 pages
  • Sans Nom 1
    348 mots | 2 pages
  • Sans Nom 1
    1537 mots | 7 pages
  • Sans Nom 1
    487 mots | 2 pages
  • Sans Nom 1
    530 mots | 3 pages