Sans Nom 1

Pages: 15 (4568 mots) Publié le: 21 octobre 2015





à souffrir injustement à l’approche de la mort. Il faut recher
cher les moyens pour empêcher que la
France ne dérive vers l’euthanasie ? »
« La loi ne résoudra pas tous les dilemmes éthiques, il y aura t
oujours des circonstances excep-
tionnellement tragiques », a souligné Valérie Pécresse (UM
P, Yvelines). « Ce sera au juge d’apprécier
car, par la loi, nous ne pouvons pas aller plus loin», a estimé
l’ancienne conseillère de Jacques Chirac.
Pour Monsieur Léonetti aussi, aller plus loin serait « aller
ailleurs ». Jugeant inenvisageable de
« toucher au code pénal », le président de la mission a recomma
ndé, face « aux cas exceptionnels, de
donner des instructions aux parquets pour que, sans dépénal
iser l’euthanasie, l’acte de transgression
soit considéré avec beaucoup d’humanité. »Les débats autour de cette loi ont surtout eu le mérite d’inci
ter le gouvernement à accélérer l’effort
accompli en faveur des soins palliatifs, accompagnement in
dispensable en cas d’arrêt des traitements
actifs. Aujourd’hui les deux tiers des CHU ne sont pas dotés d
e telles unités, et 5000 personnes
seulement y ont accès, alors que 150 000 personnes pourraien
t en relever. Le ministre de laSanté,
Philippe Douste-Blazy, a déjà annoncé pour 2005 la création
de 35 unités mobiles de soins palliatifs en
plus des 320 existantes, et l’ouverture de 1990 lits supplém
entaires dans les deux prochaines années.
« Notre objectif, a-t-il dit, est d’avoir 5 lits pour 100 000 h
abitants partout dans le pays. »
Le ministre a également annoncé l’ouverture, « dans les proc
haines semaines, d’une lignetélépho-
nique Azur » qui renseignera le public sur « les places dispon
ibles en soins palliatifs et les possibilités
d’accompagnement par hospitalisation à domicile. »
La formation des professionnels de santé sera aussi renforc
ée. Selon le rapport Léonetti, le gou-
vernement aurait programmé 65 millions d’euros sur trois an
s.
4 Quelques extraits de la nouvelle loi
Refus de l’acharnementthérapeutique
Le texte précise que « les actes médicaux ne doivent pas
être poursuivis par une obstination déraisonnable. Lorsqu
’ils apparaissent inutiles, disproportionnés
ou n’ayant d’autre effet que le seul maintien artificiel de la v
ie, ils peuvent être suspendus ou ne pas
être entrepris. » La loi fait alors obligation au médecin de s
auvegarder la dignité du mourrant et
d’assurer la qualité de sa vieen dispensant des soins pallia
tifs.
Traitements anti-douleur pouvant entraîner la mort
« Si le médecin constate qu’il ne peut
soulager la souffrance d’une personne, en phase avancée ou te
rminale d’une affection grave et in-
curable, quelle qu’en soit la cause, qu’en lui appliquant un
traitement qui peut avoir pour effet
secondaire d’abréger sa vie, il doit en informer le malade, l
a personne deconfiance, la famille ou à
défaut un des proches. La procédure suivie est inscrite dans
le dossier médical. »
Respect de la volonté du malade
« Lorsqu’ une personne, en phase avancée ou terminale d’une
affection grave ou incurable, quelle qu’en soit la cause, déc
ide de limiter ou d’arrêter tout traitement,
le médecin respecte sa volonté, après l’avoir informée des c
onséquences de son choix. » Unmalade
conscient mais qui n’est pas en fin de vie peut également refus
er un traitement, à certaines conditions
(délai de réflexion, volonté réitérée ?).
5

Testament de vie
Le texte introduit la notion de « directives anticipées », so
rte de testament de vie
que le malade peut rédiger avant de devenir inconscient : « To
ute personne majeure peut rédiger des
directives anticipées pour le cas oùelle serait un jour hors
d’état d’exprimer sa volonté. Ces directives
anticipées indiquent les souhaits de la personne pour sa fin d
e vie concernant les conditions de la
limitation ou l’arrêt de traitement. Elles sont révocables
à tout moment. » Le médecin doit tenir
compte de ces directives à condition qu’elles aient été étab
lies moins de trois ans avant la perte de
conscience.
Décision...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sans nom 1
  • Sans nom 1
  • Sans Nom 1
  • Sans Nom 1
  • Sans Nom 1
  • Sans Nom 1
  • Sans nom 1
  • Sans Nom 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !