Sarko

7652 mots 31 pages
1993-2002 : premières responsabilités gouvernementales et « traversées du désert »
Ministre du Budget et porte-parole du gouvernement
Lors de la victoire de la droite aux élections législatives de 1993, Nicolas Sarkozy est réélu député de la 6e circonscription des Hauts-de-Seine au premier tour de scrutin, avec 64,9 % des voix. Nommé ministre du Budget dans le gouvernement Édouard Balladur le 30 mars 1993, il cumule cette fonction avec celle de porte-parole de gouvernement19, et commence à se faire connaître du grand public.
À ce poste, il est chargé de préparer le collectif budgétaire pour 1993 puis les lois de finances pour 1994 et 1995. Il y inscrit certaines mesures fiscales comme la suppression définitive de la règle du décalage d’un mois en matière de taxe sur la valeur ajoutée et la réduction de treize à sept du nombre des tranches barème de l’impôt sur le revenu des personnes physiques. Il hérite également de la mission de réduire le déficit budgétaire afin de mettre la France en conformité avec les critères de convergence prévus par le traité de Maastricht sur l’union économique et monétaire, entré en vigueur le 1er novembre 1993. Il prépare ainsi la loi d’orientation quinquennale des finances publiques publiée le 24 janvier 1994. En matière comptable, il est à l'origine des lois des 2 et 27 décembre 1994 créant le code des juridictions financières qui regroupe l'ensemble des dispositions de droit français relatives au jugement des comptes publics, ainsi qu'à la responsabilité des ordonnateurs, tandis qu'un nouveau plan comptable des communes est mis en place par la loi du 22 juin 1994. Enfin, il participe à la politique de privatisation entreprise par le gouvernement avec celle de la Société d'exploitation industrielle des tabacs et des allumettes (SEITA), dépendant de son ministère, le 6 février 1995. L'Imprimerie nationale pour sa part, partie intégrante de l’administration centrale des finances depuis 1910, est transformée par la loi du 31 décembre

en relation

  • sarko
    909 mots | 4 pages
  • Sarko éco
    691 mots | 3 pages
  • Obama vs sarko
    485 mots | 2 pages
  • Dsk vs sarko
    655 mots | 3 pages
  • Papy sarko fait de la résistance
    1008 mots | 5 pages
  • Communication et politique
    778 mots | 4 pages
  • Pourquoi la politique menée par nicolas sarkozy m’apparaît-elle comme anti-démocratique ?
    1344 mots | 6 pages
  • La jeunesse est dans la rue
    386 mots | 2 pages
  • loisir
    257 mots | 2 pages
  • La communication politique, de 1945 à aujourd'hui
    7621 mots | 31 pages