Sartre, la chorégraphie du sud

Pages: 2 (257 mots) Publié le: 17 novembre 2010
Problématique : Marx se demande ce qui fait la spécificité du travail de l’homme.

Thèse : l’homme est conscient du travail qu’il varéaliser.

Plan :
I. Acte qui passe entre homme nature
II. Faux car purement instinctif ; travail animal
III. Spécificité travail de l’homme ? lapré-visualisation par la pensée du futur résultat de son travail.

L’homme utilise des outils
L’homme peut apprendre n’importe quel travailLa cueillette
L’animal réalise un travail instinctif

Marx se demande ce qui fait la spécificité du travail humain. Sa thèse est que l’hommeest conscient du travail qu’il va réaliser. Il commence par énoncer que le travail est simplement un acte qui passe entre l’homme et la nature,puis il dit que c’est faux car ce serait le cas du travail purement instinctif de l’animal, enfin il dégage la spécificité du travail humain quiserait la pré-visualisation par la pensée du futur produit de son travail.

Le travail est un acte qui passe entre l’homme et la nature,c'est-à-dire que l’homme emprunte directement ce donc il a besoin pour vivre à la nature, le transforme et peu l’utiliser. On peut prendrel’exemple de l’homme préhistorique qui taillait la pierre pour la chasse. Néanmoins, ça ne serait pas spécifique à l’homme : par exemple, l’abeille butinele pollen des fleurs pour faire du miel. On se demande donc si finalement le travail humain n’est pas distinguable du travail animal.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Des sud
  • sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre
  • Sartre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !