Satisfaire tous ses désirs, est ce la clé du bonheur ?

1758 mots 8 pages
Un désir est la nostalgie de l'éloignement d'un idéal qui devient un manque à combler. Donc l'homme qui veut satisfaire un désir d'une chose veut soulager la souffrance que lui procure le manque de cette chose. Il est dans l'essence de l'homme de désirer car l'homme n'étant ni un animal voué à ses instincts, ni un être parfait et complet, il cherche naturellement à combler ses défauts et ses faiblesses. Ainsi, le désir est une puissance qui nous constitue car c'est lui qui nous pousse à agir dans le but de combler un manque. Ce manque, lorsqu'il ne s'agit pas de besoins naturels, l'homme se le crée lui-même en imaginant un idéal qui serait meilleur que sa situation présente. Donc le désir en lui-même n'a de borne que l'imagination et peut être mauvais pour l'homme même si sa satisfaction le délivre d'une souffrance. Malgré son étymologie, le bonheur est souvent conçu comme un état de bien-être et de plénitude durable vers lequel tout homme aspire dans sa vie. Pour Kant, le bonheur est un état de satisfaction complète de ses désirs, un état de plénitude où l'homme ne manquerait de rien. Et autant que l'homme cherche le bonheur, il veut trouver la voie qui lui y conduira, du moins si on considère le bonheur comme une fin. Le bonheur doit-il être conçu comme une finalité de nos désirs ?

Les désirs de l'homme sont divers et ne sont pas limités aux besoins naturels de celui-ci en tant qu'être biologique. En désirant, l'homme se détache de la sphère du besoin et aspire à toute choses dont le manque le fait souffrir. Donc la source d'un désir n'est pas déterminée par un corps biologique mais par la pensée et l'imagination de l'homme qui crée un manque et qui par conséquent amène l'homme à rechercher ce qu'il n'a pas. Mais il faudrait maintenant savoir si cette imagination et cette pensée qui décident de la valeur d'une chose, si elle est bonne ou mauvaise, sont naturellement conditionnées ou dépendantes d'autres facteurs. Or pour Spinoza, l'homme juge une chose bonne

en relation

  • Accomplir ces désire est une bonne règle de vie
    1138 mots | 5 pages
  • le desir
    1131 mots | 5 pages
  • Satisfaire tous ses désirs est-ce la condition du bonheur ?
    1257 mots | 6 pages
  • bonheur devrait t-il nous guider?
    742 mots | 3 pages
  • Peut-on se satisfaire du nécessaire ?
    1310 mots | 6 pages
  • Philo
    598 mots | 3 pages
  • Cours sur le désir
    1565 mots | 7 pages
  • etre heureux c'est satisfaire tous ses desirs?
    2345 mots | 10 pages
  • pour trouver le bonheur, faut-il se fier davantage à ses passions ou à sa raison ?
    761 mots | 4 pages
  • Dissert
    2101 mots | 9 pages