satyre

2120 mots 9 pages
ages sont très distants : ce sont deux étrangers l'un pour l'autre : "côte à côte, les pieds pendants" (l. 2-3) : leur attitude est un peu ridicule

Dans Pierre et Jean, l'eau est souvent symbole de désir. Ex : Jean rêvant d' "une coquette comédie d'amour mêlée à la pêche, dans le clapotement de l'eau" (l. 29-30). Or, la situation, ici, est l'exact inverse : les deux personnages s'éloignent symboliquement de l'eau au moment où leur amour devrait culminer (l. 1-2)

L'échange verbal est limité au minimum :
- "Mon cher ami" (l. 4) est le seul terme affectif, encore que très distant
- "Ils se turent" (l. 26), "en vingt paroles" (l. 31) montrent bien la brièveté de l'échange
B. Des préoccupations bourgeoises surtout de la part de Mme Rosémilly
Il y a de sa part un refus des jeux amoureux : "je ne suis pas une jeune fille" (l. 5)

Elle utilise le vocabulaire de la logique (relevé des lignes 5 à 10)

Elle se préoccupe exclusivement de l'avis des parents Roland (4 des 7 répliques de la conversation tournent autour de ce sujet : les citer)
La seule expression de "sentimentalité" qu'elle manifeste pour Jean ("Je vous crois bon et loyal" (l. 19-20) = sous-entendu : "vous ferez un bon mari") montre bie ... » Cette aspect ridicule est renforcé par la situation des personnages, « ils étaient debout [...] dans la marre salée qui les mouillait jusqu'aux mollets ». 2) L'inversion des rôles
On l'a déjà dit, madame Rosémilly est à la fois proie et chasseresse. Ce paradoxe se poursuit durant la demande en mariage qui suit. Jean, par le biais du point de vue interne, utilise un vocabulaire galant et précieux. Jean, donc, fait preuve de « gentillesses galantes » avec des « refus qui disent oui ». En somme, une « coquette comédie d'amour ». Tout cela est donc exagéré et joué, il « simulait un grand désespoir ». Jean se déclare et répète deux fois « je vous aime » mais il est le seul à parler d'amour. À la fin de l'extrait, on constate sa déception, « il s'étonnait »,

en relation

  • Satyr
    1088 mots | 5 pages
  • Satyre
    732 mots | 3 pages
  • Satyre des médecins
    1957 mots | 8 pages
  • Invention Satyre La Bruyère
    537 mots | 3 pages
  • Mieux vaux la morale ou la satyre ?
    478 mots | 2 pages
  • Marsyas
    1064 mots | 5 pages
  • erotisme
    1064 mots | 5 pages
  • Le marsyas . histoire des arts
    1064 mots | 5 pages
  • La représentation des moines dans gargantua
    496 mots | 2 pages
  • dyonisos
    721 mots | 3 pages