Science hummaine

12002 mots 49 pages
SENS OU ABSURDITE DANS LA SOCIETE CONTEMPORAINE

Objectifs du cours

Ce cours s’inspire d’une évolution récente dans notre société consistant à se poser à nouveau la question du sens. Paradoxalement, tout se passe comme si le sentiment général de plus en plus marqué de l’absurdité de notre société secrétait en même temps son antidote naturel sous la forme d’une quête accrue de sens. Alors que les modes intellectuelles dominantes du XX e siècle (nihilisme, absurdisme, individualisme, hédonisme…) semblaient avoir relégué le problème du sens dans les oubliettes de la métaphysique, depuis quelques années la pensée occidentale est en train de le reformuler. Face à des phénomènes de plus en plus inquiétants de violence et d’auto-destruction liés à une montée du désespoir (terrorisme, délinquance, toxicomanie, suicide…) la recherche du sens est à nouveau devenue une priorité pour les intellectuels, particulièrement dans le domaine des sciences humaines. C’est en tout cas le constat que je dresse dans mes derniers ouvrages Au-delà du désespoir et La Cinquième Cavalière. Dans ma thèse de doctorat transformée en essai intitulé le complexe de Dieu, je révèle ce que je crois être la cause profonde de ce déchirement entre le besoin de sens et le sentiment de l’absurde chez l’homme moderne. (cf citation de Camus sur Kirilov) Tout se passe comme si le projet absurde de l’homme moderne de prendre la place de Dieu l’avait conduit à la perte du sens suite à son échec pathétique… Comme l’a parfaitement montré le philosophe Gilles Lipovetsky dans L’ère du vide, la postmodernité se caractérise par la montée de l’individualisme hédoniste. Mais cette tendance ne signifie pas pour autant l’abandon de toute quête du sens. Depuis le début de ce nouveau siècle qu’André Malraux pronostiquait « spirituel », tout se passe comme si la recherche du sens redevenait une priorité après quelques décennies de jouissance insouciante. De plus en plus d’individus veulent désormais

en relation

  • La mélancolie
    671 mots | 3 pages
  • Consommer bio
    455 mots | 2 pages
  • Dom juan tirade de l'inconstance
    1301 mots | 6 pages
  • albunisme
    4634 mots | 19 pages
  • Travail final met2100
    10176 mots | 41 pages
  • Y a-t-il une servitude volontaire ?
    29087 mots | 117 pages
  • Cours de droit des obligations
    51742 mots | 207 pages