Science

471 mots 2 pages
Les premiers troubles sont provoqués par le mécontentement populaire à Bruxelles. Certains bourgeois, qui s'organisent en garde bourgeoise, tentent d'y rétablir l'ordre tout en cherchant à négocier avec le roi Guillaume Ier des Pays-Bas la séparation administrative des provinces du Sud de celles du Nord : le redressement des griefs liés aux préoccupations de la bourgeoisie tant libérale que catholique (liberté des cultes, liberté de la presse, rééquilibrage du pouvoir entre Hollandais et Belges). Cependant, la garde bourgeoise est débordée par l'hostilité du peuple bruxellois envers les Hollandais et par la radicalité de certains volontaires venus défendre Bruxelles contre une éventuelle attaque (notamment les Liégeois). Le 20 septembre 1830, le peuple de Bruxelles, soutenu par certains volontaires, désarme la garde bourgeoise. C'est ce peuple armé qui tient en échec les troupes envoyées par le roi des Pays-Bas. Le 27 septembre cette armée bat en retraite.

La Révolution belge de 1830 a été vue par certains auteurs (notamment Maurice Bologne, dans son ouvrage Insurrection prolétarienne de 1830 en Belgique, 1928) comme une insurrection prolétarienne. Jacques Logie insiste quant à lui sur son caractère « national » et « patriotique » (1830, de la régionalisation à l'indépendance, 1980).
Daens raconte l’histoire de l’abbé Adolf Daens, jésuite, dans une ville ouvrière de Belgique, Alost, au cours de l’année 1893. Alost est une petite ville industrielle, non loin de Gand et de Bruxelles, où les usines de textile sont le cadre d’une exploitation ouvrière presque inhumaine. Là, des hommes, des femmes et des enfants subissent la " loi d’airain du capital " et doivent endurer de pénibles conditions de travail, voire même des baisses de salaire, sans compter les punitions, les amendes, voire même les agressions du contremaître. Aussitôt arrivé à Alost, Daens dénonce ces conditions de travail et appelle à une application intégrale des préceptes de l’encyclique Rerum

en relation

  • Science
    1827 mots | 8 pages
  • La science
    402 mots | 2 pages
  • sciences
    78209 mots | 313 pages
  • La science
    576 mots | 3 pages
  • La science
    1640 mots | 7 pages
  • Science
    1744 mots | 7 pages
  • la science
    1772 mots | 8 pages
  • la science
    446 mots | 2 pages
  • Science
    1909 mots | 8 pages
  • les sciences
    357 mots | 2 pages