SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

Pages: 7 (1631 mots) Publié le: 8 janvier 2015
Attendez, attendez. Vous pouvez me rappeler où on en est avec cette histoire grecque, exactement?

Après bien des péripéties, L'Union Européenne, le FMI et la Banque Centrale Européenne (appelés désormais la Troïka) ont pris à leur charge la quasi-totalité de la dette grecque, en la restructurant - c'est à dire en rallongeant l'échéance de paiement, en donnant des facilités (intérêts réduits,etc). Depuis, l'Europe et le FMI octroient à intervalles de temps réguliers de nouveaux prêts à la Grèce, qui sont déposés sur un compte spécial,et l'essentiel de cet argent leur revient sous forme de remboursement de la dette grecque lorsque celle-ci arrive à échéance.

L'Europe et le FMI prêtent de l'argent à la Grèce pour qu'elle leur rembourse l'argent qu'elle leur doit? Mais à quoi ça sert?L'idée est de gagner du temps. Le temps guérit les blessures. Une petite partie de cet argent sert au gouvernement grec à financer son déficit, l'écart entre ses recettes fiscales et ses dépenses. Dans le même temps, la Troïka soumet les prêts à des conditions, supposées permettre au gouvernement grec de remettre ses finances en ordre (l'austérité budgétaire) et de rendre son économie plusproductive (des réformes structurelles, des privatisations). Si le gouvernement grec (actuellement une coalition entre gauche et droite) ne satisfait pas ces conditions, les prêts sont suspendus. L'idée est qu'à terme, à force de réformes, l'Etat grec pourra payer sa dette, et les prêts ne seront plus nécessaires.

Et ça marche?

Tout dépend de la définition qu'on donne à "ça marche". Depuisl'année dernière, les finances publiques grecques affichent un excédent primaire, c'est à dire que les recettes sont supérieures aux dépenses, hors charge de la dette. C'est important, car cela signifie que le gouvernement grec ne s'endette plus mais dégage des ressources susceptibles de permettre à terme de réduire sa dette. Après des années de récession, pendant lesquelles le PIB grec s'est réduitd'un tiers, le taux de chômage a dépassé 25%, l'économie a cessé de décroître en 2014 et le chômage a un peu diminué. Le coût social a été terrible. Les retraites ont été diminuées de 40%; les allocations-chômage cessent d'être versées au bout d'un an, et les chômeurs n'ont pas accès au système de remboursement des soins de santé; le système de santé est à l'agonie, la pauvreté a explosé. L'économies'est tellement contractée que la dette publique grecque a dépassé 170% du PIB, ce qui fait douter de la capacité du pays à atteindre l'objectif d'une dette publique à 120% du PIB en 2020. Même l'excédent primaire constaté est largement illusoire. Les grecs sont à bout.

Résultat, une élection législative anticipée va avoir lieu le 25 janvier prochain, et d'après les sondages, c'est Syriza quidevrait l'emporter, avec un programme dont les points essentiels sont de mettre fin à l'austérité, et de renégocier la dette avec la Troïka. Contrairement à 2012, ou ce parti avait failli l'emporter, il ne préconise plus une sortie de la zone euro. La simple possibilité de cette victoire a causé beaucoup de nervosité autour de l'économie grecque (chute de la bourse, ventes importantes de dettesgrecques sur les marchés...) mais pas tellement dans le reste de la zone euro.

Qu'est-ce qui va se passer, alors?

Toutes les petites phrases, rumeurs, déclarations, qu'on entend sont un jeu d'intimidation pour préparer les négociations qui s'annoncent. Pour cela, il ne faut pas trop les prendre au sérieux, surtout lorsqu'elles viennent du Spiegel, roi des rumeurs éventées. Alexis Tsipras,leader de Syriza, déclare que la BCE ne peut pas exclure la Grèce de ses mesures de soutien à l'économie européenne; Moscovici et Juncker enjoignent les grecs de "bien voter". De plus en plus de rumeurs disent qu'il n'y a "pas de risque de contagion" et que la zone euro "peut parfaitement fonctionner sans la Grèce". Dans le même temps, le gouvernement allemand négocie discrètement avec Syriza....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • enquête science économique et sociale
  • Science economique et sociale
  • Sciences économiques et sociales
  • Sciences économiques et sociales
  • Sciences économiques et sociales
  • Devoir de science economique sociales
  • Les sciences economiques et sociales
  • Sciences économiques et sociales

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !