Sciences économiques

Pages: 38 (9268 mots) Publié le: 3 novembre 2009
1. INTRODUCTION
Les humains cherchent à comprendre le monde dans lequel ils vivent, ils cherchent aussi à survivre dans ce monde, objectif fondamental du cerveau1, donc à décider et à évaluer le résultat de leurs décisions. La science économique est mal connue et mal appréciée. Elle est souvent réduite au matérialisme et à des affaires de gros sous, elle serait la source des problèmes humains etsociaux (sang contaminé, Erika, Furiani, AZF, etc.) comme en témoigne L’horreur Economique de Viviane FORRESTER. Cet ouvrage bestseller a reçu un prix littéraire, c’est dire qu’il a reçu l’aval tant de la France d’en bas que celui de la France du haut. Il est facile de faire recette en se plaçant du côté de ceux qui souffrent, car tout le monde souffre, y compris les plus nantis, et en montrantce qui se voit. Cela s’appelle la mercatique populiste, on est très loin de la science. La société actuelle s’enlise car elle donne la parole à ceux qui donnent à voir ce qui se voit et à ceux qui amalgament. Aujourd’hui le savoir se meurt. Lorsque NEWTON a vu la fameuse pomme tomber, il ne s’est pas contenté de dire regardez les pommes tombent, ce que tout le monde exceptés les aveugles bien sûrpeuvent voir. Il a parlé de masse, de centre de gravité, de distance, de forces, d’attraction, d’accélération, de gravitation, autant de concepts que personne ne voit. Le plus grave c’est que certains scientifiques se livrent à cette pratique, rattrapés par leur affectivité. La connaissance, c’est démêler les amalgames pour voir le lien. Car la connaissance est dans la distance (variance). Ladistance est un entre-deux immatériel qui abrite le lien. Le sens est dans la différence car précisément la nature est diverse. Le fossé se creuse entre ceux qui ne se placent que dans la partie qui émerge de l’iceberg i.e. de la vie événementielle et ceux qui se placent dans la partie immergée de la vie conceptuelle et symbolique. Or, le déséquilibre s’accroît car il y a de plus en plus de monde surla petite partie qui émerge. L’économie est pourtant la science fondamentale, car elle base sa problématique sur les caractéristiques essentielles de la réalité. Elle permet de comprendre bon nombre d’activités

1

LABORIT Henri et RESNAIS Alain : Mon oncle d’Amérique, film de 198O.

humaines comme l’éducation, la santé, le travail, la consommation … Par ailleurs, les autres sciences sontmotivées par les enjeux économiques. Pour dépasser cette opposition, il faut faire de l’épistémologie. Sinon, l’enseignement de l’économique ne serait pas efficace. Les apprenants étant tiraillés entre les explications scientifiques et les interprétations simplistes du sens commun.

1.1 L’Epistémologie

Il est d’abord nécessaire de comprendre pourquoi il y a tant d’incompréhensions, notamment enmatière économique. D’autant plus que l’Europe a adopté la stratégie de Lisbonne (mars 2000) fondée sur l’économie de la connaissance. Mais l’économie de la connaissance ne peut faire l’impasse de la connaissance de l’économie. S’il convient donc que les chercheurs s’attachent à développer de nouvelles connaissances, il ne faut pas oublier de réactualiser les représentations de l’opinion publiqueafin qu’elles lui soient accessibles. On pourrait d’abord penser que l’incompréhension vient de l’ignorance. Mais, même parmi ceux qui sont censés savoir, il n’y a pas de consensus. L’incompréhension vient donc plutôt de l’attachement à la croyance en ses connaissances. Quelqu’un a dit que la seule certitude, c’est celle de ses croyances. Car finalement, personne n’est vierge de connaissances.Les obstacles épistémologiques, selon Gaston BACHELARD, sont l’expérience première et la connaissance générale appliquée à toute situation. « L’opinion pense mal, elle ne pense pas ; elle traduit des besoins en connaissance » « … il s’agit alors non pas d’acquérir une culture expérimentale, mais bien de changer de culture expérimentale, de renverser les obstacles déjà amoncelées par la vie...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La science économique est elle une science exacte ?
  • Sciences économiques
  • Sciences économiques
  • Sciences économiques
  • Sciences economiques
  • Science economique
  • Sciences économiques
  • Les sciences economiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !