SCO4004

5888 mots 24 pages
« Plus faibles sont les risques, meilleure est l'entreprise. »
Sophocle

Tout entrepreneur qui se lance en affaires doit savoir et accepter l’idée que risques et rendements vont de pair. En effet, qui veut tenter sa chance en affaires et faire fructifier son investissement doit savoir que le rendement est souvent proportionnel au risque pris. Ainsi, quiconque placera son argent au taux d’inflation risquera peu, mais n’obtiendra qu’un faible rendement. Cependant, quiconque choisira d’augmenter sa part de risque (placement au taux du marché, achat d’actions ordinaires, lancement d’entreprise…) augmentera du même coup ses perspectives de rendement. Si le risque fait partie du monde de affaires, il importe cependant pour les entreprises de limiter ce dernier au maximum de façon à minimaliser les pertes et à maximiser l’efficacité et l’efficience de leurs processus d’affaires et, du même coup, leur profitabilité. Ces risques sont partout : risque de fraude de la part d’un employé ou d’un cadre; risque de collusion entre un employé et un fournisseur; vol; mauvaises relations entre les cadres et les employés; baisse de la productivité en raison de mauvaises conditions de travail; inadéquation de l’outillage à l’égard des processus et des opérations mis en place; etc. La liste des risques existant dans le domaine des affaires est sans doute infinie et si chaque entreprise souhaite limiter ces derniers le plus possible, il est important de se rappeler qu’il est absolument impossible de réduire le risque à zéro. D’ailleurs, sans risque, point de rendement ! Peu importe le secteur d’industrie ou l’entreprise sur lesquels on se penche, peu importe le processus opérationnel ou les postes auxquels on s’intéresse, il sera toujours possible d’identifier des risques ainsi que des

en relation

  • SCO4004
    5888 mots | 24 pages