Se laisser guider par autrui est ce rennoncer a sa liberte?"

Pages: 7 (1533 mots) Publié le: 9 janvier 2012
I- Si la liberte est le fait de faire ce que l’on veut, ou l’on veut avec qui on veut, l’obeissance est alors en contradiction avec la liberte

Tout d’abord, La liberté est la faculté d'agir selon sa volonté en fonction des moyens dont on dispose sans être entravé par le pouvoir d'autrui. Elle est la capacité de se déterminer soi-même à des choix contingents. Par consequent, être libresignifie ne pas être empêché de faire ce que l’on veut, sortir de chez soi ou quitter son pays, par exemple. Par suite, la liberté est concue habituellement comme absence de toute contrainte étrangère: ce sens usual du mot liberté ( du latin liber ) rejoint d’ailleurs son sens original. Aux sources de notre civilisation, la liberté est la libre condition de l’homme qui n’est pas esclave ( servus ) ouprisonnier. Par opposition à l’esclave, traité comme un outil inanimé privé de droits, le maître ou le citoyen dispose librement de sa personne et participe activement à la vie de la cité: c’est la liberté politique au sein de la cité. Ainsi la liberté fut d’abord un statut, c’est-à-dire une condition sociale et politique garantie par un ensemble de droits et de devoirs, avant d’être concue par lesphilosophes et les theologiens comme une caracteristique individuelle purement psychologique et morale. Car , comme l’a bien montré Hanah Arendt, sans une vie publique politiquement garantie, la liberté, sous quelque forme qu’on l’envisage, ne peut avoir aucune “ réalité mondaine “. ( La Crise de la culture )
En parralele, se laisser guider par autrui laisse entendre automatiquement unerelation maitre/ eleve. La notion d’obeissance est alors mise en place. D’apres la definition du Larousse, “Obeir “ designe le fait de Se soumettre à la volonté de quelqu'un, faire ce qui est commandé. De ce fait, on peut alors dire que obéir, c’est accepter la contrainte. Il s’agit de soumission. Ce qui contraint altère la liberté. Est libre celui qui décide et fait ce qu’il lui plaît, sans êtrecontraint par une pression extérieure. Ainsi, l’obéissance et la liberté sont de primes abords antinomiques. C’est un principe qui est purement anti - democratique. Effectivement, la pensée de l’un devient la pensée directrive de la societé. Toute autre opinion est alors mis sous silence. Obeir supprime alors la liberté des individus. Prennons pour exemple: La dictature. Le people est totalementguider par seulement une pensée. La societé est totalement controlee et tout autre pensée est reprimé. Le regime stalinien qui sest mis en place en 1947 a totalemet bouleverse la liberte du people russe.
L ‘obeisance est de meme en contradiction avec la liberte dite “negative “. Effectivement, la liberte consiste a ne dependre que des lois”: cette formule de Voltaire comporte , si l’on veut bieny reflechir, une dangereuse ambiguite. La liberte commence t elle au point ou la loi cesse de commander? ( “je suis libre de faire tout ce que la loi ne m’interdit pas”) ou bien consiste t elle dans le pouvoir de legiferer ? La liberte absolue qui corsepond a la liberte negative designe le fait de ne pas etre entrave par autrui dans ce que nous souhaitons faire. C’est la liberte par excellence ,l libertte tout court d’apres les propos d’Isahiah Berlin.

II- Il est possible de garder sa liberte de penser et de confier sa vie a autrui afin quil nous montre le chemin de la liberte.
.
Il faut se defaire de la definition courante de la liberte “le pouvoir de faire ce que l’on veut”. En faire une simple absence de limites, c’est se condamner a ne pas comprendre la liberté.
etrelibre ne consiste pas a choisir indifferent entre les termes d une alternative. Cette liberte d indifference, dit Descartes, est le plus bas degre de la liberte, pustule estla liberte de l ignorance ou de l erreur. La liberté absolue ainsi se condamnerait elle-même. Il faut la donc relativiser pour ce qui est de son application pratique, et l’obéissance autorise ce relativisme. En obéissant, on...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'homme peut-il rennoncer à sa liberté ?
  • Autrui est-il une limite à ma liberté ?
  • Autrui est il un obstacle a ma liberté
  • Desirer autrui est ce attenter à sa liberté
  • Autrui est-il nécessairement un obstacle à ma liberté?
  • Idée la liberté consiste à faire tout ce qui ne nuit pas à autrui
  • Dissertation: quelle part doit être selon vous laissé à la liberté dans l'éducation?
  • Etre raisonnable est-ce rennoncer à ses désirs ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !