Secteur bancaire

Pages: 6 (1360 mots) Publié le: 14 novembre 2012
|
LES ACCORDS ECONOMIQUES ENTRE LE MAROC et l’EUROPE |
Un travail préparé par : |
* Hicham FAOUZI * Mohamed HOUSTI * Abdelmajid IDMOUH * Jamal BOULID |
Etudiants en 1ére année de l’Ecole National de Commerce et de Gestion d’Agadir |
|
Enseignant en charge du cours : Mr Mehdi FARAJALLAH|

Introduction:

Dès son accession à l'indépendance, en 1956, Le Maroc fait le choix de se tourner politiquement et économiquement vers l'Europe. Ce choix demeure, encore aujourd'hui, une constante dans les relations extérieures du Royaume chérifien. Rapidement, le Maroc milite pour une application concrète de la déclaration annexée au traité de Rome. Le 14 décembre 1963, Rabat demandeofficiellement l'ouverture des négociations avec la CEE (Communauté Economique Européenne), voyant en elle un moyen de s'affranchir de la dépendance française. Le Maroc était pour un accord de coopération global (économie, finance, technique) tandis que le mandat de la Commission était limité aux relations commerciales. L'accord d'association est signé à Rabat le 31 mars 1969, il marque le débutde la relation entre la CEE et le Maroc. Pour le Maroc, c'est le point de départ d'une dynamique de coopération bilatérale. Hassan II se déclarait « optimiste quant aux perspectives d'avenir qui s'offrent aux parties contractantes »TPFFPT. Cette dynamique va se concrétiser par de nombreux accords économiques entre les parties concernées par la suite.

Les Protocoles financiers & leprogramme MEDA :
Dès 1963, le Maroc a demandé l'ouverture de négociations pour conclure un accord commercial en 1969. Cette coopération a ensuite évolué pour aboutir à un nouvel Accord en 1976 contenant à la fois des dispositions commerciales et une participation financière sous forme de dons au développement socio-économique du Royaume. Pour accompagner cet Accord, quatre protocoles financiersont été signés durant la période (1976 – 1996) compléter par des prêts de la banque européenne d’investissement. . Durant la période qui a suivi les protocoles financiers, le programme MEDA I (1996-99), qui représente un triplement de l'aide au Maroc par rapport aux protocoles financiers, a permis d'appuyer la transition économique et l'équilibre socio-économique au Maroc. Le programme MEDA II,dont certains projets sont toujours en cours d’exécution, a permis d’augmenter considérablement le montant financier attribué au Maroc. Depuis le 1er janvier 2007, c’est l’Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat (IEVP)qui prend la relève avec une enveloppe budgétaire prévue pour la période 2007-2010 de 654 millions d’euros, ce qui fait du Maroc le premier bénéficiaire des fondseuropéens dans la région.
L’accord d’association :
Signé le 27 avril 1976 et entré en vigueur en novembre 1978, cet accord a conforté les préférences commerciales accordées en 1969 : il offre au Maroc sans obligation de réciprocité un accès privilégié au marché communautaire, libre pour les produits industriels -sauf le textile-, soumis à des calendriers, des contingents et des prix minima pour lesproduits agricoles. En outre, l'accord d'association a posé les bases d'une coopération financière dont quatre protocoles ont fixé les modalités. Sur la période 1978-1996, près de 991 millions d'écus ont ainsi pu être mobilisés (soit 474 millions d'écus provenant des ressources budgétaires de la Communauté, et 517 millions d'écus sous forme de prêts de la Banque européenne d'investissement). Lequatrième protocole financier (1992-1996) diversifie encore une aide centrée jusque là sur l'agriculture, la formation et les infrastructures : il vise en effet également le secteur privé, la coopération scientifique ainsi que le développement des provinces du nord. Cet accord est soumis à des innovations en 1996.
Accord de libres échanges:
Le Maroc a été, en 1992, le premier partenaire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Secteur bancaire
  • Secteur bancaire
  • Le secteur bancaire
  • Le secteur bancaire
  • Secteur bancaire
  • Secteur Bancaire
  • Le secteur bancaire
  • Le secteur bancaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !