secteur cimentier au maroc

Pages: 6 (1440 mots) Publié le: 14 septembre 2014
Diagnostic du
secteur de
cimenterie au
Maroc

Rédigé par Meryem KAMAL
Année universitaire : 2012/2013

Le Maroc, la 5ème puissance économique en Afrique et la 2ème puissance maghrébine
après L’Algérie, a fait le pacte du développement continu pour tirer ses régions de la précarité
vers la croissance. C’est dans ce cadre que tous les gouvernements qui ont succédé, ont opté à
chaquefois pour le lancement de nouveau projet tel que : Plan azur, Plan emergence, Plan
maroc vert et Plan Halieutis pour ne citer que quelques exemples. Grâce à de tels projets,
l’économie marocaine a eu une bouffée d’essor qui a relancé plusieurs secteurs ; parmi les
quels l’industrie cimentière.
L’industrie cimentière était le secteur garant du développement du pays, d’ailleurs son
histoire estintimement liée à celle de la construction du Maroc. La première usine était
construite à Casablanca en 1913 et la seule jusqu’à 1950, avec une capacité de production
modeste de 20.000 tonnes par an. Par la suite 4 nouvelles cimenteries ont vu le jour pour
répondre la demande exponentielle ; sur Agadir, Méknès, Tétouan et Tanger.
Depuis 1974 le Maroc a connu une sérieuse pénurie de ciment qui aobligé les pouvoirs
publics à adopter une politique de zoning, de quotas, de répartition de la production du ciment
par région. Cette époque a été marquée par une forte progression de la demande passant de
1,5 million de tonnes à 3,5 millions de tonnes, soit une croissance de 9,78% à point que le
pays était assujetti à importer pour répondre à la demande toujours en croissance continue.
Avecla croissance du marché, le secteur était contraint à suivre le rythme ce qui a
encouragé le lancement d’’une usine à Marrakech, Oujda et Témara en 1976. A peine 4ans, la
demande du ciment chute pour atteindre un taux de croissance de 1,2% ce qui a engendré la
libéralisation du secteur avec la suppression de la politique de zoning.
En 1988, le secteur se rétablis et retrouve son dynamisme avecun taux de croissance de
9,96%, ce qui a encouragé bien évidemment les investisseurs à construire d’autres unités de
production et de distribution.
Les années 90 ont constitué pour cette industrie une période de restructuration,
développement et d’investissement, ce qui a permis au pays de réaliser une autonomie dans le
secteur de cimentière, sachant que l’importation de ciment à cetteépoque atteignait le tiers de
la consommation nationale.

Rédigé par Meryem KAMAL

2

Depuis 1994 le pays commença à exporter ses produits à l’étranger grâce aux aides
qu’il a reçu pour la modernisation et l’augmentation de ses capacités de production. Après
l’intronisation du roi Mohammed 6 en 1999, le Maroc a déclenché une série
d’investissement liée à des programmes d’infrastructuresroutières, de tourisme et
d’installations sportives avec une ferme volonté d’éponger le déficit en logement social.
De tels projets ont constitué des opportunités certaines pour l’industrie en pleine phase
de croissance. D’autant plus que la consommation de ciment par habitant au Maroc était
largement sous la moyenne par rapport à des pays à économies similaires, (juste à titre
indicatif, en 2002en Tunisie les ventes étaient évaluée à 586kg/habitant/an alors qu’au Maroc
à peine elles atteignaient 308 kg). Tous ces facteurs ont assuré une situation favorable pour le
développement du secteur mais également du pays en question.
Actuellement, les principaux acteurs du ciment marocain sont au nombre de cinq :
LAFARGE Maroc filière du groupe français LAFARGE, Ciments du Maroc filière dugroupe
Italien Italcementi, Holcim filière du groupe suisse Holcim, Asment Temara filière du groupe
portugais Cimpor et finalement le dernier né 100% marocain, les ciments de l’Atlas détenu
par le groupe Sefroui. Ces cinq firmes sont un peu au secteur cimentier ce que sont les sept
sœurs au secteur pétrolier mondial (Esso, British Petroleum, Royal dutch shell, Socal, Texaco,
ExxonMobil, Gulf...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le secteur cimentier au maroc
  • Le secteur cimentier au maroc
  • Le secteur informel au maroc
  • Les secteurs porteurs au maroc
  • Le secteur bancaire du maroc
  • Le secteur informel au maroc
  • Le secteur textile au maroc
  • Secteur tourisme maroc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !