Secu

9636 mots 39 pages
Jean MAGNIADAS Confér ence pr ésentée le 9 octobr e 2003 à l’Institut CGT d’histoir e sociale

Histoire de la Sécurité sociale
I. Origines lointaines
Le besoin de se protéger contre les risques est ancien. Il a longtemps été renvoyé à la charité, à la solidarité familiale dont les limites apparaissent rapidement. C’est un besoin antérieur au mode de production capitaliste. Dans les sociétés anciennes avoir beaucoup d'enfants constituait la meilleure garantie des vieux jours, la solidarité entre les générations était assurée à l'intérieur de la famille. Les collectivités religieuses vont quadriller l'Europe d'un réseau d'hôpitaux et d'hospices, les corporations et le compagnonnage organiseront la solidarité, ainsi que les nobles, les propriétaires terriens. Les artisans nourrissaient et logeaient leurs serviteurs, les vieux travailleurs et leurs ouvriers. L’État monarchique créa, sous SaintLouis, l'Hôpital des Quinze-Vingt et, sous Louis XIV, les Invalides pour les militaires. Ces activités se placent sous le signe de la charité ou de l’assistance, sauf pour les corporations où existe une notion de solidarité. Au total, la réponse aux risques subis par les populations restait faible, aléatoire, sauf pour les mines, la Marine royale et l’armée. La première réponse cohérente au problème de la pauvreté vient de l'Angleterre élisabéthaine, précurseur avec ses lois successives donnant aux pauvres1 une certaine protection. La plus importante de ces lois date de 1601 et demeure en vigueur jusqu’en 1834. Elle confère un droit à l'assistance à tous les membres d'une paroisse et à celle-ci l'obligation de l'assister en argent s'il s'agit d'un enfant ou d'un invalide, sous forme de travail s’il s’agit d'un indigent valide (à domicile ou dans des ateliers collectifs). Ce droit est remis entre les mains de l’Église et des notables. Celui qui refusait d'exécuter le travail relevait de la prison. Cette réglementation permettait, non seulement d'entretenir les pauvres, mais de

en relation

  • Secu.
    513 mots | 3 pages
  • Secu
    723 mots | 3 pages
  • Métier sécu
    14015 mots | 57 pages
  • Normes de sécu
    3657 mots | 15 pages
  • Résume gouverner secu
    3577 mots | 15 pages
  • Le trou de la sécu
    826 mots | 4 pages
  • CONFORT ET SECU
    1213 mots | 5 pages
  • Bpjeps as dossier secu
    656 mots | 3 pages
  • Le régime général de la sécu.
    964 mots | 4 pages
  • Droit du travail et de la sécu sociale
    5783 mots | 24 pages