Separation des pouvoir

516 mots 3 pages
SÉPARATION DES POUVOIRS : Mythe ou Réalité ?

Toute société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution."
Article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789

Brève définition:

La séparation des pouvoirs est un principe, une théorie, qui préconise les trois grandes fonctions de l'Etat : le pouvoir exécutif, le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire ; c'est-à-dire :

- le pouvoir législatif, dévolu aux assemblées représentatives, édicte les règles,
- le pouvoir exécutif, détenu par le gouvernement, exécute les règles,
- le pouvoir judiciaire, assuré par les juridictions, fais respecté ses règles, en réglant les litiges.

Le contrôle que chacun des trois pouvoirs exerce sur les autres est censé préserver les citoyens des atteintes à ses droits fondamentaux.

I° La séparation des pouvoirs : respect de la démocratie

La séparation des pouvoirs est appliquée dans la plupart des Etats démocratiques modernes tel que :

Le principe de séparation des pouvoirs a été énoncé par le philosophe anglais John Locke (1632-1704)
Pour Locke le pouvoir législatif souverain et suprême, Mais il en exclut l'arbitraire et le veut toujours soumis aux lois de nature. Le pouvoir législatif, écrit-il, ne peut servir à détruire, à appauvrir ni ruiner. Il ne peut disposer des biens particuliers sans le consentement des propriétaires et doit toujours décider par mesures générales et non par décrets particuliers inspirés des circonstances.

dans son "Second traité du Gouvernement Civil"de 1690 et plus tard par Montesquieu (1689-1755) dans "L'esprit des lois" (1748).
Montesquieu qui est favorable à une monarchie non despotique distingue :
- le pouvoir exécutif détenu par le monarque,
- le pouvoir législatif exercé par les représentants du peuple et les représentants de l'aristocratie,
- le pouvoir judiciaire exercé par des gens issus du peuple.
Pour

en relation

  • La séparation des pouvoirs
    816 mots | 4 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1844 mots | 8 pages
  • la separation des pouvoirs
    3411 mots | 14 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2514 mots | 11 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2072 mots | 9 pages
  • Séparation des pouvoirs
    535 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1363 mots | 6 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2615 mots | 11 pages
  • Separation des pouvoirs
    550 mots | 3 pages
  • Séparation des pouvoirs
    962 mots | 4 pages