Serment maconnique

490 mots 2 pages
LE SERMENT MAÇONNIQUE

Il existe multitude d’engagements : l’engagement sportif, militaire, religieux ou professionnel. Rares sont ceux qui régissent notre existence ; l’engagement maçonnique est de ceux-là.

Qui devient maçon en prend l’engagement au cours de son initiation. Il s’engage dans une vie nouvelle prend un chemin initiatique et prête serment.
L’engagement, c’est un gage, une promesse, une caution. S’engager, c’est entrer dans une voie précise et perdre par la -même une certaine liberté.

Seuls les actes nous engagent. Nous ne sommes donc pas engagés par nos idées, ou par nos sentiments, mais par nos conduites effectives. Ce sont donc nos actes, notre conduite qui fondent l’engagement.

L’engagement maçonnique nous impose ainsi des devoirs envers nous-mêmes, envers nos Frères et la maçonnerie en général mais également envers le monde profane.

L’engagement envers lui-même
Le Maçon s’engage envers lui-même à se respecter, à s’accomplir, à travailler pour tailler et polir sa pierre. L’engagement maçonnique le pousse à l’effort, au travail.
Il doit d’abord prendre le chemin du silence, du secret, de l’écoute. La Franc-Maçonnerie nous engage à travailler à notre perfectionnement intellectuel et moral.
L’engagement maçonnique envers nous-mêmes consiste donc en pratique à construire notre Loi morale, à devenir libre en fixant les règles que nous suivront.

L’engagement envers sa Loge
L’Engagement maçonnique nous impose le respect des règlements internes à la maçonnerie
Le serment que nous avons prêté le jour de notre initiation nous demande l’assiduité aux tenues. Comment pouvons-nous nous sentir concernés et impliqués dans la vie de notre Atelier si nous ne sommes pas présents! L’augmentation de salaire que nous aurons normalement le 6 mai prochain est d’ailleurs subordonnée à une présence minimale.
Au-delà de la présence active à nos tenues, nous nous sommes tous engagés au travail. Le travail révèle l’engagement, lui donne un sens,

en relation

  • Première planche
    705 mots | 3 pages
  • le serment
    769 mots | 4 pages
  • L'engagement maçonnique
    1320 mots | 6 pages
  • Le serment
    2668 mots | 11 pages
  • Le serment
    1085 mots | 5 pages
  • Le serment
    1513 mots | 7 pages
  • Mes frères me reconnaissent pour tel
    1433 mots | 6 pages
  • Responsabilité civile
    518 mots | 3 pages
  • Le serment passage compagnon
    1815 mots | 8 pages
  • Le serment
    601 mots | 3 pages