Serres Michel Petite Poucette 2012

Pages: 33 (13258 mots) Publié le: 18 novembre 2015
Pour Hélène,
formatrice des formateurs de Petite Poucette, auditrice des auditeurs des Petits Poucets
Pour Jacques, poète, qui les fait chanter

petite
poucette
michel serres
de l’Académie, française

1. Petite Poucette

Avant d’enseigner quoi que ce soit à qui que ce soit, au moins faut-il le connaître. Qui se présente,
aujourd’hui, à l’école, au collège, au lycée, à l’université ?

INouveautés
Ce nouvel écolier, cette jeune étudiante n’a jamais vu veau, vache, cochon ni couvée. En 1900, la
majorité des humains, sur la planète, travaillait au labour et à la pâture ; en 2011 et comme les pays
analogues, la France ne compte plus que un pour cent de paysans. Sans doute faut-il voir là une des
plus fortes ruptures de l’histoire depuis le néolithique. Jadis référée aux pratiquesgéorgiques, nos
cultures, soudain, changèrent. Reste que, sur la planète, nous mangeons encore de la terre.
Celle ou celui que je vous présente ne vit plus en compagnie des animaux, n’habite plus la même
terre, n’a plus le même rapport au monde. Elle ou il n’admire qu’une nature arcadienne, celle du loisir
ou du tourisme.
Il habite la ville. Ses prédécesseurs immédiats, pour plus de la moitié, hantaientles champs. Mais,
devenu sensible à l’environnement, il polluera moins, prudent et respectueux, que nous autres, adultes
inconscients et narcisses.
Il n’a plus la même vie physique, ni le même monde en nombre, la démographie ayant soudain,
pendant la durée d’une seule vie humaine, bondi de deux vers sept milliards d’humains ; il habite un
monde plein.
Ici, son espérance de vie va vers quatre-vingtsans. Le jour de leur mariage, ses arrière-grands-parents
s’étaient juré fidélité pour une décennie à peine. Qu’il et elle envisagent de vivre ensemble, vont-ils
jurer de même pour soixante-cinq ans ? Leurs parents héritèrent vers la trentaine, ils attendront la
vieillesse pour recevoir ce legs. Ils ne connaissent plus les mêmes âges, ni le même mariage ni la
même transmission de biens.
Partantpour la guerre, fleur au fusil, leurs parents offraient à la patrie une espérance de vie brève ; y
courront-ils de même avec, devant eux, la promesse de six décennies ?
Depuis soixante ans, intervalle unique dans l’histoire occidentale, il ni elle n’ont jamais connu de
guerre, ni bientôt leurs dirigeants ni leurs enseignants.
Bénéficiant d’une médecine enfin efficace et, en pharmacie, d’antalgiqueset d’anesthésiques, ils ont
moins souffert, statistiquement parlant, que leurs prédécesseurs. Ont-ils eu faim ? Or, religieuse ou
laïque, toute morale se résumait en des exercices destinés à supporter une douleur inévitable et
quotidienne : maladie, famine, cruauté du monde.
Ils n’ont plus le même corps ni la même conduite ; aucun adulte ne sut leur inspirer une morale
adaptée.
Alors que leursparents furent conçus à l’aveuglette, leur naissance est programmée. Comme, pour le
premier enfant, l’âge moyen de la mère a progressé de dix à quinze ans, les parents d’élèves ont
changé de génération. Pour plus de la moitié, ces parents ont divorcé. Ont-ils laissé leurs enfants ?
Il ni elle n’ont plus la même généalogie.
Alors que leurs prédécesseurs se réunissaient dans des classes ou des amphishomogènes
culturellement, ils étudient au sein d’un collectif où se côtoient désormais plusieurs religions, langues,
provenances et mœurs. Pour eux et leurs enseignants, le multiculturalisme est de règle. Pendant
combien de temps pourront-ils encore chanter, en France, l’ignoble « sang impur » de quelque
étranger ?
Ils n’ont plus le même monde mondial, ils n’ont plus le même monde humain. Autourd’eux, les filles
et les fils d’immigrés, venus de pays moins nantis, ont vécu des expériences vitales inverses des leurs.

Bilan temporaire. Quelle littérature, quelle histoire comprendront-ils, heureux, sans avoir vécu la
rusticité, les bêtes domestiques, la moisson d’été, dix conflits, cimetières, blessés, affamés, patrie,
drapeau sanglant, monuments aux morts…, sans avoir expérimenté, dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • POUCETTE DE MICHEL SERRES
  • Le petit poucet
  • michel serres
  • Le petit poucet
  • LE PETIT POUCET
  • Le petit poucet
  • Petit poucet
  • Michel serres

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !