Services aux particuliers l’impact de l’économie numérique sur l’industrie bancaire

Pages: 8 (1995 mots) Publié le: 13 août 2010
services aux particuliers L’impact de l’économie numérique sur l’industrie bancaire
ERROUAKI MEHDI
BOUBKER ABDESSAMAD
La Banque et ses acteurs
• Le secteur bancaire comprend 18 banques canadiennes, 30 filiales de banques étrangères et 22 succursales de banques étrangères exerçant des activités au Canada. Au total, ces institutions gèrent plus de 1,7 billion de dollars d’actif.
•Joueurs clés du secteur financier canadien, les banques desservent des millions de clients. Il s’agit de particuliers, et des entreprises.
• Le secteur des services bancaires canadien :
• emploie plus de 500 000 Canadiens et Canadiennes;
• soutient indirectement environ 500 000 autres emplois, grâce à l'achat de fournitures, de matériel et de services;
• représente une massesalariale annuelle de plus de 22 milliards de dollars;
• exporte chaque année près de 50 milliards de dollars de services;
• représente 5 % du produit intérieur brut du Canada (seul le secteur manufacturier représente un pourcentage plus élevé du PIB);
• rapporte plus de 9 milliards de dollars de recettes fiscales à l'ensemble des administrations publiques;
• se classe au cinquièmerang à l'échelle mondiale au chapitre de la compétitivité internationale (selon le Forum économique mondial);
• est généralement reconnu comme étant l'un des plus sécuritaires et solides au monde.
• Les grandes banques canadiennes offrent une gamme complète de services bancaires, de services d’investissement et de services financiers : les services aux particuliers et aux entreprisesSurvol historique
• En 1936 : la banque canadienne de commerce est la première a offrir des prêts personnels.
• En 1954 : les banques a charte lancent le prêt hypothécaire a l’habitation.
• Jusqu’en 1957, les banques a charte n’offrent aux particuliers qu’un seul compte de dépôt « compte d’épargne ». Constatant l’utilisation accrue du tirage de chèques sur ce type de compte, lesbanques lancent le compte de chèques personnel.
• En 1967, création du fonds d’investissement par la banque royale. La banque impériale du commerce offre des services en direct où le caissier utilise un terminal lié à un ordinateur pour mettre à jour le livret de compte du client.
• En 1972, la banque royale est la première à installer un guichet automatique.
• En 1974, l’association desbanquiers du Canada autorise l’échange électronique de transactions interbancaires. La mise en place du paiement pré autorisé.
• En 1984, mise en place des services de courtage à escompte et le REER autogéré.
• En 1985, la banque de Montréal se lie au réseau des guichets automatiques américain (CIRRUS)
• En 1986, lancement du premier réseau national de guichets automatiquesbancaires Interac.
• En 1992, la banque royale est la seule à offrir des services d’assurance personnalisés.
• En 1995, la banque royale lance son site Internet.
• En 1996, la banque de Montréal lance les services bancaires en ligne.
• En 1997, la banque de Montréal offre des demandes de prêts par Internet.
• En 1999, lancement de la monnaie électronique par la banque royale.• En 2000, fonds d’investissement dans Internet
Explosion de technologie
[pic]

Fonctionnement traditionnel

• Les instruments et les modes de gestion bancaire ne connaîtront pratiquement aucune évolution technologique au cours des décennies 70 et 80.
• Les contraintes subies par les banques du fait d’une gestion administrative et centralisée de l’économie vont influencer de façonnégative le mode de gestion et la qualité des services bancaires.
• l’absence de concurrence entre les banques
• les services se sont quasiment limités aux encaissements – décaissements.
• L’informatisation est demeurée, tout au long de cette période, au stade rudimentaire d’outil de mécanisation du traitement des opérations traditionnelles.
• Les services bancaires pour les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'économie numérique
  • L'économie numérique
  • Techniques bancaire marché des particulier
  • L'economie appliquée un secteur particulier
  • L'impact de la contrefaçon sur l'économie
  • Le marché bancaire des particuliers
  • Techniques bancaires
  • Dossier franchise; services particuliers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !