ses terminal es

17041 mots 69 pages
CHAP 7 – LA STRUCTURE SOCIALE INFLUENCE-T-ELLE ENCORE LES INDIVIDUS ?
Introduction :
1. Les sociétés démocratiques sont souvent présentées comme des sociétés égalitaires dans lesquelles le destin des individus n’est plus déterminé par leur appartenance à un groupe social. Cependant, Il ne suffit pas que l’égalité soit proclamée pour qu’elle soit réelle. Les sociétés démocratiques connaissent de nombreuses inégalités qui fragilisent la démocratie. Ainsi, les groupes sociaux héréditaires (caste, ordre) ont disparu mais ils ont été remplacés par des classes sociales hiérarchisées et inégalitaires. Il faut donc s’interroger sur ce qu’on nomme une inégalité ? Toute différence dans l’espace des positions sociales estelle inégalitaire ? Comment peut-on mesurer ces inégalités ? Sont-elles seulement économiques ?
Comment-ont-elles évoluées ? Leur réduction a-t-elle abouti à la fin des antagonismes de classe et à une moyennisation de la société ?
2. Les sociétés démocratiques sont également présentées comme des sociétés fluides. Les positions sociales des individus ne seraient pas figées. Elles pourraient changer au cours de la vie d’un individu ou d’une génération à l’autre. La démocratie favorise-t-elle la mobilité sociale ? Comment-peut on mesurer la place d’un individu dans une hiérarchie sociale ? Comment peut-on mesurer l’ascension sociale d’un individu ou d’un groupe ? Quel est le rôle de l’école dans cette mobilité ? Cette mobilité s’est-elle accrue ? La société démocratique a-t-elle offert les mêmes chances à tous dans la course aux postes les plus prestigieux ? Là encore, il existe un écart entre l’idéal et la réalité. On observe une certaine rigidité sociale. Les individus n’ont pas les mêmes chances d’accéder aux positions sociales selon le milieu social dont ils sont issus.
Comment peut-on expliquer cette relative immobilité sociale ?
3. Enfin, les sociétés démocratiques se prétendent plus justes socialement. Les inégalités constatées ne

en relation

  • Terminal
    680 mots | 3 pages
  • Terminal s
    335 mots | 2 pages
  • Terminal
    14092 mots | 57 pages
  • Terminal l
    9829 mots | 40 pages
  • Terminale es
    1289 mots | 6 pages
  • terminal L
    10720 mots | 43 pages
  • Terminal
    1206 mots | 5 pages
  • Terminale
    1940 mots | 8 pages
  • Terminale
    3323 mots | 14 pages
  • Terminale es
    4780 mots | 20 pages